La Station spatiale passe devant le Soleil et réserve une belle surprise

L’ISS photographiée devant le Soleil par Thierry Legault. © T. Legault
L’astronome amateur Thierry Legault a réussi l’exploit le 25 juin 2020 de photographier le bras robot de la Station spatiale internationale lors de son passage devant le Soleil.

Le 25 juin 2020, Thierry Legault a photographié la station spatiale Internationale (ISS) en train de passer devant le Soleil. Il étrennait à cette occasion un nouvel instrument imposant : une lunette de 200 mm de diamètre. Il a eu la surprise de voir sur ses images que le bras robot Canadarm2 était déployé pour aider les astronautes en préparation d’une sortie extravéhiculaire. Programmée pour le 26 juin, elle vise à changer des batteries. C’est la toute première fois que ce bras robot est photographié lors d’un passage de l’ISS devant le Soleil. Il avait néanmoins déjà été photographié de nuit en 2011 également par Thierry Legault, auteur de l’ouvrage de référence Astrophotographie.

Un détail de 35 cm vue à 470 km de distance

Pour prendre conscience de l’exploit réalisé, songez que le passage de la station devant le Soleil dure moins d’une seconde. De plus, le bras robot ne fait que 35 cm de large alors que la station se situe à 470 km. Il est donc vu sous un angle de 0,15 seconde d’arc, alors que la limite de l’instrument est de l’ordre de 0,5 seconde d’arc. Sur un sujet aussi contrasté, il est possible de voir un objet sans pour autant le résoudre, c’est un phénomène analogue au fil électrique sur fond de ciel bleu que notre œil parvient à voir à des centaines de mètres.

Une première tentative la veille

Thierry Legault avait réalisé sa première observation la veille avec une autre série d’images également très résolues, comme le montre cette vidéo.

 

Disponible actuellement en kiosque et sur notre boutique web

le magazine Ciel & espace n°571, de juin-juillet 2020

Dossier sur les supernovae, la fin explosive des étoiles

Test : le Canon EOS Ra, un hybride dédié à la photo astro

Histoire : Léonard de Vinci et l’astronomie

Recevez Ciel & Espace pour moins de 6€/mois

Et beaucoup d'autres avantages avec l'offre numérique.

Voir les offres

Nous avons sélectionné pour vous

  • La comète NEOWISE dans le ciel de Paris

    La comète NEOWISE brille tant qu’elle est parfaitement visible en pleine ville. Le 7 juillet, David Bertho l’a photographiée avec la Tour Eiffel et d’étranges nuages situés à la frontière de l’espace : les noctiluques.

  • Théâtre d’ombres dans la nébuleuse du Serpent

    En un peu plus d’un an, l’aspect d’une nébuleuse observée dans la constellation du Serpent par le télescope spatial Hubble a changé. En cause : des ombres projetées par un disque de poussière, qui aurait évolué dans ce court laps de temps.

  • L'astéroïde Arrokoth comme vous ne l’avez jamais vu

    L’astronome amateur Roman Tkachenko s’est pris de passion pour la mission New Horizons et nous délivre une vue inédite en 3D de l’astéroïde le plus lointain jamais exploré : Arrokoth.