L’observatoire du Pic du Midi obtient une vue globale de Mars en 3D

Lors de sa récente opposition, Mars a été activement observéeau Pic du Midi, permettant de réaliser une vue globale de la planète rouge sous la forme d’une carte et d’une animation. Ce travail a été décliné en 3D par Thierry Legault.

L’opposition de Mars a largement été couverte à l’observatoire du Pic du Midi avec son télescope de 1 m connu pour ses vues planétaires à haute résolution. Une fois de plus, le télescope ne déroge pas à sa réputation car les images enregistrées entre le 8 octobre et le 1er novembre 2020 par divers observateurs, dont François Colas et Thierry Legault, nous on permis de créer la carte globale de Mars la plus résolue prise depuis le sol.

Cette carte est tronquée aux latitudes nord en raison de l’inclinaison de la planète rouge (une partie de l'hémisphère Nord, dans la nuit polaire, n'est pas visible à cette saison martienne). De plus, certaines latitudes septentrionales visibles n’ont pu être cartographiées en raison des nuages permanents durant l’hiver boréal. Sur cette carte, la vue la plus détaillée a été obtenue le 1er novembre 2020.

 

Une fois que la carte est réalisée, il est possible de la projeter sur une sphère pour la faire tourner et montrer ainsi le mouvement de Mars en accéléré.

Voir la planète Mars en 3D 

Très intéressé par la visualisation en 3 dimensions, Thierry Legault a décliné cette animation pour en faire une animation stéréo. Elle existe sous deux versions.

La première est en vision parallèle, c’est-à-dire que les yeux doivent restés droits (comme s'ils regardaient au loin). Les images doivent être mises à une distance inférieure ou égale à l’écartement deux yeux. Les deux images peuvent être séparées par une feuille de papier pour éviter de loucher. Le meilleur effet sera obtenu en regardant la vidéo ci-dessous sur un smartphone avec une « VR box », un dispositif binoculaire pour la 3D.

Vous pouvez également essayer la version croisée, ci-dessous. À l’inverse, il s’agit ici de loucher. Vous pouvez vous aider en regardant un doigt devant vos yeux et en le déplaçant jusqu’à ce que les deux images de Mars fusionnent à l’arrière-plan. La difficulté ensuite est de focaliser les regards sur l’image fusionnée sans décroiser les yeux. C’est contre-intuitif pour le cerveau, tout le monde n’y parvient pas.


 

Pour vous accompagner dans cette période de confinement mais aussi pour vous aider à gâter vos proches, nous offrons 6 mois d'abonnement numérique pour tout premier abonnement papier souscrit avec le code NOEL20.

Noel

Recevez Ciel & Espace pour moins de 6€/mois

Et beaucoup d'autres avantages avec l'offre numérique.

Voir les offres

Nous avons sélectionné pour vous

  • Une fusion de galaxies sous l'oeil infrarouge du Webb

    Le James Webb Space Telescope a été utilisé pour observer la formation stellaire dans les galaxies lumineuses infrarouges. Dans II ZW 96, à 500 millions d'années-lumière de la Voie lactée, c'est la fusion de deux galaxies qui stimule les naissances.

  • Artemis 1 : le vaisseau Orion au plus loin de la Terre filme une éclipse

    La capsule Orion a accompli la moitié de sa mission Artemis 1. Ce faisant, le vaisseau de la Nasa a atteint son maximum de distance à la Terre, qu’il a vue disparaître un instant, éclipsée par la Lune.

  • Hubble dans les bras de NGC 7038

    L’équipe du télescope spatial Hubble diffuse une nouvelle image de la galaxie spirale NGC 7038, située à 200 millions d’années-lumière dans la constellation australe de l’Indien. Une vision hypnotisante !