L’astéroïde Ryugu en 3D

Deux vues de l’astéroïde Ryugu prises à 13 minutes d'intervalle par Hayabusa 2. © Jaxa
L’astronome-musicien Brian May a produit une image stéréo de l’astéroïde Ryugu, la prochaine cible d'Hayabusa 2, à partir de deux vues prises à 13 minutes d’intervalle.

La première image de l’astéroïde Ryugu en 3D a été réalisée grâce à l’astrophysicien britannique Brian May. Grâce à elle, Ryugu dévoile sa forme en intégralité et aussi sa surface irrégulière. L’image a été obtenue en combinant deux clichés de l’astéroïde pris à 13 minutes d’écart par la caméra de la sonde Hayabusa 2, qui le photographie depuis le 20 juin 2018. Si vous possédez des lunettes stéréo avec un verre rouge et un verre bleu, munissez-vous en pour regarder l’image ci-dessous. L’aspect de l’astéroïde n’en est que plus aisé à percevoir. Impression de volume garantie !

La combinaison des deux vues de Ryugu a permis de créer cette image 3D dont le volume se révèlera
avec des lunettes stéréo aux verres rouge et bleu © Y. Yamada/B. May/Jaxa

Pour en savoir plus sur la mission japonaise Hayabusa 2, procurez-vous notre numéro d’été « Ciel & Espace, l’édition martienne » disponible en kiosque dès le 13 juillet 2018 ou dès maintenant sur notre boutique web.

Recevez Ciel & Espace pour moins de 6€/mois

Et beaucoup d'autres avantages avec l'offre numérique.

Voir les offres

Nous avons sélectionné pour vous

  • Il y a 50 ans, Apollo 10 s’approchait à 15 km de la Lune

    Le 22 mai 1969, pour la première fois, des hommes voyaient la Lune depuis une altitude de 15 km seulement. À bord du module lunaire d’Apollo 10, Tom Stafford et Gene Cernan avaient l’impression de voler parmi les reliefs qui bordent la mer de la Tranquillité. Et ils prenaient cette photo.

  • Osiris-Rex zoome sur le rocher géant de Bennu

    La sonde américaine Osiris-Rex multiplie les images rapprochées de la surface rocailleuse de l’astéroïde Bennu. Un rocher particulièrement saillant a été photographié de près.

  • Hubble sonde une nouvelle fois les galaxies lointaines

    Après 16 années d’observations acharnées, le télescope spatial Hubble de la NASA et de l’ESA, vient de fournir une mosaïque exceptionnelle de l’Univers lointain. Une nouvelle prouesse pour le plus célèbre de tous les télescopes.