Jim Bridenstine devient (enfin) administrateur de la Nasa

Jim Bridenstine, nommé administrateur de la Nasa le 19 avril 2018. © Nasa/Joel Kowsky
Le Sénat américain, par un vote serré intervenu le 19 avril 2018, a mis fin au plus long intérim à la tête de la Nasa. Jim Bridenstine, membre du Congrès pour le parti républicain, devient ainsi le treizième administrateur de l’agence spatiale américaine.

Depuis sa création en juillet 1958, la Nasa n’avait pas connu d’aussi longue période sans administrateur désigné par la Sénat. En tout, quinze mois se seront écoulés entre la démission de Charles Bolden, le 19 janvier 2017, suite à l’élection de Donald Trump, et la nomination d’un nouvel administrateur, ce 19 avril, en la personne de Jim Bridenstine. Entre-temps, un intérim avait été assuré par Robert Lightfoot dans une période de doute pour la Nasa. Mais son mandat arrivait à expiration fin avril 2018. Il devenait donc urgent de nommer un patron à la tête de l’agence spatiale américaine.

La candidature de Jim Bridenstine, avancée par la Maison Blanche ne faisait pas l’unanimité, y compris dans les rangs républicains. En particulier, le sénateur de Floride, Marco Rubio, s’y opposait pour les mêmes raisons que les élus démocrates : Jim Bridenstine n’est pas un professionnel du secteur spatial. Certes, ce « congressman » de l’Oklahoma a fait partie des sous-comités chargés de l’espace, mais il n’est ni ingénieur, ni astronaute. De leur côté, les démocrates n’en voulaient pas en raison de ses prises de position climatosceptiques.

Le changement d’avis de Marco Rubio, ainsi que le revirement d’un autre républicain, Jeff Flake (Arizona), ont enfin fait pencher la balance en faveur du candidat de la Maison Blanche : 50 voix contre 49. Jim Bridenstine devient donc, à 42 ans, le treizième administrateur de la Nasa.

Recevez Ciel & Espace pour moins de 6€/mois

Et beaucoup d'autres avantages avec l'offre numérique.

Voir les offres

Commentaires

Nous avons sélectionné pour vous

  • Un challenger s’oppose à la planète 9

    L’hypothèse d’une neuvième planète est née de l’observation au-delà de Neptune de petits astres à l’orbite incongrue. Mais deux scientifiques de l’université du Colorado proposent un nouveau modèle permettant d’expliquer ces trajectoires. Et la planète 9 n’en fait pas partie.

  • Création d’une deuxième réserve de ciel étoilé en France

    Le parc National des Cévennes vient d’officialiser le 13 août la création d’une réserve de ciel étoilé. C’est la 13ème au niveau mondial et la 2ème en France après la création de celle du Pic du Midi en 2013.

  • Ce week-end (et lundi), observez les Perséides !

    Comme tous les ans à la mi-août, la Terre croise les poussières de la comète Swift-Tuttle. Il se forme alors la célèbre pluie d’étoile filante des Perséides qui atteindra son pic d’activité entre le 12 et 13 août 2018.