Grosse activité sur la comète Chury

On dirait le noyau de la comète Tempel 1, juste au moment où il a été percuté par le projectile de la sonde Deep Impact (en 2005). Mais il s'agit bien du noyau de la comète Churyumov-Gerasimenko, tel que la caméra de navigation de la sonde Rosetta l'a photographié le 22 août dernier depuis une distance de 336 km. Seulement 9 jours après qu'il soit passé au plus du Soleil, le corps céleste riche en glace a connu un soudain regain d'activité. Ce cliché spectaculaire laisse même penser qu'une collision a eu lieu, libérant brusquement quantité de vapeur d'eau et de poussière. En fait, il s'agit seulement d'un sursaut passager dans le dégazage, mais plus important que celui observé le 29 juillet par la même sonde Rosetta.
Cette fois, il semble que le siège de l'éjection de matière soit situé entre les régions d'Imhotep et de Khepry, à la base du lobe principal.

Philippe Henarejos, le 28 août 2015.

Recevez Ciel & Espace pour moins de 6€/mois

Et beaucoup d'autres avantages avec l'offre numérique.

Voir les offres

Commentaires

Nous avons sélectionné pour vous

  • Le retour de la Grande Tache sombre de Neptune

    Cela faisait 30 ans que les astronomes attendaient le retour d’une Grande Tache sombre sur Neptune. Fin 2018, le télescope spatial Hubble a été le témoin de la réapparition de cette structure nuageuse sur la planète lointaine.

  • Le sismomètre d’Insight est prêt à sonder Mars

    Installé sur le sol de la planète rouge depuis le 19 décembre 2018, le sismomètre français de la mission Insight a reçu sa couverture thermique, prélude à ses premières mesures scientifiques.

  • En perdant son gaz, une galaxie commence son agonie

    La galaxie D100 est en train de perdre la matière qui aurait dû lui permettre de se régénérer en étoiles. Les télescopes Hubble et Subaru se sont unis pour mettre en évidence le phénomène.