De nouvelles ondes gravitationnelles détectées !

Une représentation des ondes gravitationnelles résultant de la rencontre de deux trous noirs, @ Nasa
Arrêtés depuis l’été 2017 pour des travaux d’amélioration de leur sensibilité, les interféromètres LIGO (Hanford et Livingston, USA) et Virgo (Cascina, Italie) ont fait de nouvelles découvertes dès leur remise en service.

Deux semaines après que LIGO et Virgo (en collaboration) aient recommencé leurs observations, ils ont déjà détecté deux collisions de trous noirs. Les deux observatoires ont perçu les ondes gravitationnelles émises par le choc entre ces deux astres denses d’abord le lundi 8 avril 2019, puis le vendredi 12 avril. Les observations de lundi résultent de la rencontre entre deux trous noirs de 23 et 32 masses solaires, situé à 5 milliards d’années-lumière. Celles de vendredi montrent des ondes issues de trous noirs de taille plus modeste, 12 et 26 masses solaires, à seulement 2,5 milliards d’années-lumière.

L’existence des ondes gravitationnelles a été démontrée par Einstein dès 1916. Mais elles n’ont pu être observées pour la première fois qu’en 2015 par le couple d’interféromètres LIGO, aux États-Unis. Depuis, dix collisions de trous noirs et deux d’étoiles à neutrons ont été détectées. Toutes engendrent des ondes gravitationnelles. Les observations conjointes des trois interféromètres (Virgo associé aux deux LIGO) devraient se poursuivre pendant encore un an, laissant supposer qu’à ce rythme, le nombre de découvertes pourrait doubler, voire tripler. 

Pour en savoir plus sur les ondes gravitationnelles, écoutez notre podcast avec Matteo Barsuglia, membre de l'équipe Virgo : Ondes gravitationnelles, les enjeux d'une grande découverte.

 

Actuellement disponible en kiosque ou sur notre boutique web

Recevez Ciel & Espace pour moins de 6€/mois

Et beaucoup d'autres avantages avec l'offre numérique.

Voir les offres

Nous avons sélectionné pour vous

  • Un petit satellite débusqué autour de la comète Chury

    La vidéo diffusée par l’Agence spatiale européenne le 12 août 2019 montre un petit satellite de 4 m de diamètre en orbite autour de la comète Churyumov-Gerasimenko. Une découverte réalisée par un amateur, sur les images d’archives de la sonde Rosetta.

  • Noms en série sur Pluton

    Le 8 août 2019, l’UAI a sélectionné une nouvelle liste de noms pour les montagnes, plaines, cratères et autres vallées de Pluton.

  • Podcast : La science en chemin, avec Martin Turbet

    Découvrez un nouvel épisode de notre série consacrée aux jeunes docteurs, doctorants, enseignants, médiateurs, etc., qui ont ou qui sont en train d'achever leur formation supérieure en astronomie. Avec Martin Turbet, lauréat du prix de la thèse en astrophysique 2019 !