Ce 28 octobre, l’ombre de la Terre mord la Lune

Simulation de l'éclipse du 28 octobre 2023. Crédit : C&E
Une éclipse partielle de Lune est attendue ce 28 octobre 2023, entre 21h35 et 22h52 heure française. A son maximum (22h14), une petite morsure sombre sera bien visible sur le disque de notre satellite.

A vos jumelles ! Et si vous n’en possédez pas, l’oeil nu fera parfaitement l’affaire… Ce 28 octobre, la Lune passe dans l’ombre projetée de la Terre. L’alignement entre le Soleil, notre planète et Séléné n’est cependant pas parfait, le disque de notre satellite n’est donc que très partiellement masqué.

Maximum à 22h14

Le phénomène commence à 20h02 heure française. La Pleine Lune, plein Est, entre alors dans la pénombre de la Terre, qui la recouvre totalement vers 21h30. A cet instant, son disque entier est légèrement assombri, tout en restant bien visible.

Une éclipse de Lune se produit lorsque notre satellite passe dans l'ombre de la Terre. Crédit: DR

A 21h35, Séléné pénètre dans l’ombre de la Terre et son disque plein commence alors à être amputé d’une petite portion de son limbe austral. C’est à 22h14 que la fraction de la Lune qui manque est la plus importante.

Le 28 octobre, la Lune ne passe que très partiellement dans le cône d'ombre. Crédit : C&E

Le phénomène reste modeste cependant, puisqu’à cet instant là, 12 % seulement du rayon de notre satellite est masqué par l’ombre de la Terre. La Lune sort de cette ombre à 22h52 et retrouve son plein éclat à 00h26, lorsqu’elle émerge totalement de la pénombre.

Jupiter en spectateur

A moins de 2° de la Lune, l’étincelant Jupiter assiste au spectacle. N’hésitez pas à pointer votre instrument vers lui, c'est l’occasion de voir ses quatre satellites galiléens : Io et Callisto (le plus proche) d’un coté, et Europe et Ganymède (le plus éloigné) de l’autre. La planète géante est une cible de choix actuellement, elle passe en effet à l’opposition le 3 novembre.

Vers 22h15, au-dessus de l'horizon Est, la Lune est accompagnée par Jupiter. Crédit : Stellarium

Toujours au-dessus de l’horizon Est, tandis que la Lune se fait croquer, les Pléiades sont bien visibles et, à leur aplomb, les Hyades sont en train de se lever.

Tous les spectacles du ciel attendus dans les semaines à venir sont présentés dans notre émission consacrée aux éphémérides.

Recevez Ciel & Espace pour moins de 6€/mois

Et beaucoup d'autres avantages avec l'offre numérique.

Voir les offres

Nous avons sélectionné pour vous

  • La liste des 722 villes et villages étoilés de France devrait bientôt s’allonger

    L’ANPCEN, association qui milite pour la protection du ciel nocturne, a lancé en juin l’édition 2024 de son concours « villes et villages étoilés ». 722 communes ont déjà obtenu ce label par le passé. Nous en publions la liste intégrale, retrouvez-les sur notre carte !

  • Destruction en vol d’une Falcon 9 de SpaceX : quelles conséquences ?

    Dans la nuit du 11 au 12 juillet, le deuxième étage de la fusée Falcon 9 s’est endommagé juste avant la mise sur orbite de ses satellites. Ce premier échec depuis 2016 n’est pas sans répercussion sur un calendrier chargé de lancements, parmi lesquels des vols habités prévus dès cet été.

  • To the Moon, le film qui ne choisit pas

    L’État américain aurait imposé à la Nasa de tourner en studio les premiers pas sur la Lune de Neil Armstrong, pour que la victoire par l’image sur les Russes soit totale. Tel est le propos de « To the Moon », qui sort dans les cinémas en France le 10 juillet ; un film présenté comme une comédie, mais qui oscille entre plusieurs genres sans jamais choisir.