Assemblage terminé pour le télescope spatial James Webb

Le James Webb Space Telescope. Crédit : NASA/Chris Gunn
Le 28 août 2019, l’union des deux moitiés du James Webb Space Telescope (JWST) s’est déroulée sans encombre. Lancement prévu le 30 mars 2021.

Pas de souci de connexion pour le James Webb ! Ce 28 août 2019, les deux moitiés du JWST ont été soudées dans les installations de Northrop Grumman, à Redondo Beach, en Californie. C’est la première fois que le télescope spatial de la Nasa, de l’Agence spatiale européenne (ESA) et de l’Agence spatiale canadienne (CSA), est entièrement assemblé.

Le JWST, désormais d'un seul tenant. Crédit : NASA/Chris Gunn

Une grue a permis de soulever le télescope, miroirs et instruments compris, au-dessus de la sonde et son bouclier solaire. Les ingénieurs l’ont ensuite disposé en douceur à sa place, avant de le connecter mécaniquement. La prochaine étape sera de relier les deux moitiés sur le plan électrique, avant de tester le déploiement du bouclier.

Le télescope infrarouge, dont le coût estimé dépasse les 9 milliards de dollars, doit être lancé le 30 mars 2021. Ses missions d’observation concerneront les systèmes planétaires comme les premières galaxies, les étoiles ou l’évolution de la Voie lactée.

 

Disponible en kiosque ou sur notre boutique web

le magazine Ciel & espace n°567, d’octobre-novembre 2019

Recevez Ciel & Espace pour moins de 6€/mois

Et beaucoup d'autres avantages avec l'offre numérique.

Voir les offres

Nous avons sélectionné pour vous

  • Un transit de Mercure entre les nuages

    Le 11 novembre 2019, Mercure avait rendez-vous avec le Soleil. Ces passages de la première planète du Système solaire devant notre étoile sont rares, ils surviennent en moyenne 13 fois par siècle.

  • Test d’éjection réussi pour la capsule spatiale CST-100 Starliner

    La future capsule de Boeing destinée à acheminer des astronautes en orbite a franchi un cap important en réussissant son essai d’abandon de mission sur l’aire de lancement. Toutefois, l’un de ses parachutes ne s’est pas déployé.

  • A-t-on découvert la plus petite planète naine ?

    Cérès pourrait bien ne pas être la plus petite planète naine connue dans le Système solaire. C’est ce que révèle l’équipe de Pierre Vernazza, du Laboratoire d’astrophysique de Marseille, après avoir photographié Hygiea situé dans la Ceinture d’astéroïdes (entre Mars et Jupiter). Bien que moitié plus petit que Cérès, Hygiea a également une forme sphérique.