Artemis 1 sur son aire de lancement

Crédit : Philippe Henarejos
De nuit, la fusée lunaire de la Nasa a parcouru les kilomètres qui la séparaient de son ensemble de lancement, sur la côte est de la Floride. Au matin, après la dissipation d’un voile brumeux, elle étincelait au Soleil en bordure de l’océan Atlantique.

Au centre spatial Kennedy, ce 18 mars 2022 au matin, la météo a eu le sens de la mise en scène. Pendant plusieurs heures, elle a caché d’une brume épaisse le complexe de lancement 39B où, depuis 4 h 15, la fusée SLS d’Artemis 1 avait pris ses quartiers. Au terme d’un voyage d’un peu plus de 5 km entamé la veille et accompli en plus de 10 heures, la nouvelle fusée géante de la Nasa n’avait été jusque-là observée à sa position de départ vers la Lune que par le personnel chargé de son acheminement. Puis, peu avant 10 h du matin, le voile maritime enveloppant la côte de la Floride s’est progressivement déchiré, et le lanceur haut de 98,3 m est apparu.

Une série de tests prévue d’ici juin

Cette photo, prise une heure plus tard, le montre de près, enfin dégagé de toute nébulosité. À partir du 3 avril 2022, il subira une série de tests, dont une répétition générale de compte à rebours, avec remplissage des réservoirs, jusqu’à 10 secondes avant l’heure donnée pour un décollage.

Mais pour voir Artemis 1 s’élever, il faudra encore patienter jusqu’en juin. Avant cela, la Nasa va procéder à de nouveaux préparatifs dans son hall d’assemblage, le Vehicle Assembly Building (VAB). Après Apollo 10, ce sera la deuxième mission à décoller vers la Lune depuis de cet ensemble de lancement situé au nord du 39A, d’où se sont élancées toutes les autres missions Apollo.

Recevez Ciel & Espace pour moins de 6€/mois

Et beaucoup d'autres avantages avec l'offre numérique.

Voir les offres

Nous avons sélectionné pour vous

  • Curiosity sillonne Mars depuis 10 ans !

    Depuis les pentes du mont Sharp, le rover américain envoie une image saisissante qui couronne un périple extraordinaire sur le sol martien. Une sorte de petit cadeau d’anniversaire dont l’esthétique ne doit pas faire oublier les découvertes scientifiques accomplies.

  • Le télescope James Webb s’offre une roue de chariot

    Une nouvelle image du télescope spatial James Webb a été rendue publique : celle de la galaxie ESO 350-40, mieux connue comme la Roue de Chariot en raison de sa forme évocatrice.

  • Nouveaux dômes sous le ciel de La Silla

    L’observatoire européen de La Silla, au Chili, s’enrichit de nouvelles coupoles : celles du réseau de télescopes BlackGEM, photographiées ici sous la Voie lactée et le Grand Nuage de Magellan.