Zoom sur la surface de Bételgeuse

Une vue ultrapécise de la supergéante a été obtenue par une équipe de l'observatoire de Paris

Jamais Bételgeuse, la principale étoile de la constellation d'Orion, n'avait été observée avec autant d'acuité. Cette image aété obtenue par des astronomes de l'observatoire de Paris grâce aux trois télescopes de l'interféromètre IOTA (États-Unis). Elle révèle deux énormes taches brillantes à la surface de la supergéante rouge dont le diamètre vaut 600 fois celui du Soleil.

Chacune d'elles s'étend sur environ 150 millions de kilomètres, soit la distance qui sépare la Terre du Soleil. Elles sont le signe que des mouvements de convection, similaires à de l'eau qui bouillonne dans une casserole chauffée, sont à l'œuvre à l'intérieur de l'étoile.

Située à 425 années-lumière, Bételgeuse est la première étoile dont les astronomes ont réussi à mesurer le diamètre grâce à l'interférométrie, dès 1919. Le télescope spatial Hubble avait obtenu la première image de sa surface en 1996, montrant déjà une zone brillante au centre du disque. Cette nouvelle image faite grâce à un interféromètre est désormais la plus précise.

Philippe Henarejos, le 13 janvier 2010.

Recevez Ciel & Espace pour moins de 6€/mois

Et beaucoup d'autres avantages avec l'offre numérique.

Voir les offres

Commentaires

Nous avons sélectionné pour vous

  • La première fusée lunaire SLS est au complet !

    La Nasa a enfin assemblé en entier sa première fusée lunaire du programme Artemis. Au centre spatial Kennedy, en Floride, la capsule qui doit aller contourner la Lune sans équipage d’ici à quelques mois est au sommet du lanceur géant.

  • Vidéo : Survolez Jupiter

    En produisant un panorama complet de Jupiter, notre journaliste Jean-Luc Dauvergne a réalisé une vidéo dévoilant les pôles de Jupiter, et permettant de faire le tour de la planète à 360°.

  • Le Very Large Telescope détaille 42 astéroïdes situés entre Mars et Jupiter

    A l’aide d’un système optique de pointe, l’observatoire européen du Very Large Telescope a accompli l’exploit de détailler 42 astéroïdes situés à des centaines de millions de kilomètres de la Terre.