Zoom sur la fusion de deux galaxies naines

La galaxie naine NGC 4449 absorbe une autre galaxie naine (en haut à droite). Crédit : NOAJ/C&E Photos

La petite galaxie irrégulière NGC 4449 n'a, a priori, rien de spectaculaire. Distante de 12,5 millions d'années-lumière, elle intéresse pourtant les astrophysiciens par son taux étonnant de formation d'étoiles. Jusque-là, on ne comprenait pas pourquoi une si petite galaxie possédait autant de nébuleuses où naissent de grandes quantités d'étoiles.

La réponse est dans cette image, obtenue avec le télescope de 8,3 m japonais Subaru : NGC 4449 est en train d'absorber une autre galaxie naine, dont il ne reste plus qu'un mince filet d'étoiles éparses (en orange sur la photo).

La fusion des deux galaxies naines a été découverte par l'astronome amateur américain Jay Gabany avec son télescope de 50 cm de diamètre. Jay Gabany, ainsi qu'un autre amateur américain, Ken Crawford, est engagé dans une collaboration avec les professionnels justement pour débusquer les trainées d'étoiles autour des galaxies.

L'astrophysicien David Martinez-Delgado (Max Planck Institute, Allemagne) s'est ensuite servi du télescope Subaru pour détailler la collision. Sur son cliché, les étoiles apparaissent de manière individuelle. Une première dans une collision de galaxies naines.

Pour en savoir plus sur cette recherche, lisez l'article complet « Des astronomes amateurs traquent la matière noire » dans Ciel & Espace de février 2012.

Philippe Henarejos, le 10 février 2012

Recevez Ciel & Espace pour moins de 6€/mois

Et beaucoup d'autres avantages avec l'offre numérique.

Voir les offres

Commentaires

Nous avons sélectionné pour vous

  • Le retour de la Grande Tache sombre de Neptune

    Cela faisait 30 ans que les astronomes attendaient le retour d’une Grande Tache sombre sur Neptune. Fin 2018, le télescope spatial Hubble a été le témoin de la réapparition de cette structure nuageuse sur la planète lointaine.

  • Le sismomètre d’Insight est prêt à sonder Mars

    Installé sur le sol de la planète rouge depuis le 19 décembre 2018, le sismomètre français de la mission Insight a reçu sa couverture thermique, prélude à ses premières mesures scientifiques.

  • En perdant son gaz, une galaxie commence son agonie

    La galaxie D100 est en train de perdre la matière qui aurait dû lui permettre de se régénérer en étoiles. Les télescopes Hubble et Subaru se sont unis pour mettre en évidence le phénomène.