Vidéo : L’aube de l’Univers dans l’œil du JWST, avec David Elbaz

Grand entretien avec l’astrophysicien David Elbaz. © Nasa/C&E
L’astrophysicien David Elbaz revient sur les avancées permises par le nouveau télescope spatial. Les plus surprenantes sont peut-être celles concernant les débuts de l’Univers, quand sont apparues les étoiles et les galaxies.

Lancé en 2021, le télescope spatial James Webb Space Telescope (JWST) tient ses promesses. Ce joyau à 10 milliards de dollars, doté d’un œil de 6,5 mètres de diamètre, observe les étoiles, les nébuleuses et les exoplanètes avec une très grande sensibilité dans l’infrarouge. Grâce à ses capacités uniques, il documente le cycle de vie de la plupart des corps célestes. Jusqu’à déterminer la composition chimique des atmosphères de petites planètes « habitables » autour de jeunes étoiles voisines.

Mais c’est à l’Univers primordial, tel qu’il était quelques centaines de millions d’années après le big bang, au moment où les premières galaxies sont nées, qu’il est principalement dédié. Et là, les surprises ne se sont pas fait attendre.

Une révolution était attendue tant les lumières du « premier matin du monde » étaient faibles. Mais en ouvrant ce nouvel œil de cyclope, personne ne s’attendait à découvrir des galaxies massives, compactes et brillantes à ces très grandes distances. Ni des trous noirs supermassifs si tôt après le big bang. Et ce n’est pas tout… Au cœur de l’actualité cosmique, les dernières nouvelles de l’Univers expliquées et commentées par l’un de ses meilleurs spécialistes.

 

L’invité :

David Elbaz étudie l’origine des étoiles, des galaxies et des trous noirs. Il est directeur scientifique du département d’astrophysique du Commissariat à l’énergie atomique et aux énergies alternatives (CEA) et directeur de rédaction de la revue européenne Astronomy & Astrophysics.

Ses travaux ont été récompensés par de nombreux prix en France et dans le monde. En parallèle à ses travaux de recherche, il attache une grande importance à la diffusion des connaissances à travers des conférences, des livres, des spectacles, des documentaires, des émissions de radio.

Les grands entretiens de Ciel & espace sont organisés en partenariat avec le Club des chercheurs de la Fondation Victor Lyon de la Cité internationale universitaire de Paris, avec le soutien de la ville de Paris et du ministère de l’Enseignement supérieur et de la Recherche.

Recevez Ciel & Espace pour moins de 6€/mois

Et beaucoup d'autres avantages avec l'offre numérique.

Voir les offres

Nous avons sélectionné pour vous

  • La liste des 722 villes et villages étoilés de France devrait bientôt s’allonger

    L’ANPCEN, association qui milite pour la protection du ciel nocturne, a lancé en juin l’édition 2024 de son concours « villes et villages étoilés ». 722 communes ont déjà obtenu ce label par le passé. Nous en publions la liste intégrale, retrouvez-les sur notre carte !

  • Destruction en vol d’une Falcon 9 de SpaceX : quelles conséquences ?

    Dans la nuit du 11 au 12 juillet, le deuxième étage de la fusée Falcon 9 s’est endommagé juste avant la mise sur orbite de ses satellites. Ce premier échec depuis 2016 n’est pas sans répercussion sur un calendrier chargé de lancements, parmi lesquels des vols habités prévus dès cet été.

  • To the Moon, le film qui ne choisit pas

    L’État américain aurait imposé à la Nasa de tourner en studio les premiers pas sur la Lune de Neil Armstrong, pour que la victoire par l’image sur les Russes soit totale. Tel est le propos de « To the Moon », qui sort dans les cinémas en France le 10 juillet ; un film présenté comme une comédie, mais qui oscille entre plusieurs genres sans jamais choisir.