Une nouvelle carte de Vénus

Une carte mise à jour de la planète Vénus a été présentée en juillet 2011, à Paris, lors de la 25e Conférence cartographique internationale. Réalisée par Evgeniy Lazarev et Jeanna Rodionova, de l'Institut Sternberg d'astronomie à l'université de Moscou, elle présente l'intégralité de la surface de Vénus à l'échelle 1:45000000.

Une carte immédiatement lisible

Il existe évidemment d'autres cartes du sol de Vénus. La première date de 1981 (ci-dessous). Elle a été réalisée grâce aux données des sondes américaines Pioneer Venus. Puis, il y a une dizaine d'années, la sonde Magellan a révolutionné la cartographie vénusienne avec ses observations radars de haute précision.

La carte de Vénus par Pioneer Venus. Crédit : Nasa

La carte de Vénus par Pioneer Venus en 1981.

Crédit : Nasa

C'est à partir de ces données, toujours les meilleures à ce jour, que les spécialistes en cartographie planétaire de l'université de Moscou ont travaillé. « Nous avons apporté un grand soin au choix des couleurs. Toujours pour des raisons de lisibilité, nous avons aussi choisi de ne pas aligner nos hémisphères sur le méridien, afin de ne pas couper Ishtar Terra en deux », commente Evgeniy Lazarev. Ce « continent » vénusien abrite notamment les monts de Maxwell, qui culminent à plus de 10 000 m d'altitude.

L'un des deux hémisphères de la nouvelle carte de Vénus. Crédit : MSU Sternberg State Astronomical Institute

L'un des deux hémisphères de la nouvelle carte de Vénus.

Crédit : MSU Sternberg State Astronomical Institute

Le rayon de Vénus étant fixé à 6052,8 km, près d'un tiers de sa surface se situe à des altitudes négatives (en mauve). 61% est couverte de plaines et collines (en beige et marron clair), et seuls 6% sont des hautes montagnes (en rouge et brun).

Recevez Ciel & Espace pour moins de 6€/mois

Et beaucoup d'autres avantages avec l'offre numérique.

Voir les offres

Commentaires

Nous avons sélectionné pour vous

  • Découverte de deux trous noirs supermassifs sur le point de fusionner

    Pour la première fois, une image prise avec le télescope spatial James Webb montre deux trous noirs supermassifs très proches l’un de l’autre. La scène, qui se déroule à des milliards d’années-lumière, donne un indice sur le processus de formation des trous noirs qui occupent le centre de nombreuses galaxies.

  • Problème de propulsion pour Bepi-Colombo en route vers Mercure

    La sonde européenne en route vers Mercure fait face à un souci : ses propulseurs ioniques ne fonctionnent plus à pleine puissance. L’Agence spatiale européenne tente de déterminer l’origine du problème qui, pour l’heure, ne devrait pas menacer le prochain survol de la première planète du Système solaire.

  • Les trous noirs sont en une du Ciel & espace 595, en kiosque le 15 mai

    Au sommaire du magazine Ciel & espace de juin-juillet 2024 : les trous noirs tout proches de nous ; la bataille des géants entre l’ELT européen et le TMT américain ; l’abbé Lacaille, l’explorateur du ciel austral ; le test de la lunette Askar FRA400…