Une exoplanète en formation défie la théorie

Un sillon dans le disque protoplanétaire a été détecté autour de l’étoile TW Hydrae. ©Nasa/ESA/STSCI/J. Debes/H. Jang-Condell/A. Weinberger/A. Roberge/G. Schneider/A. Feild.

Avec Hubble, des astronomes ont découvert ce qui semble être une planète en formation située aux confins du système qui l'abrite. Une configuration qui ne colle pas avec la théorie en vigueur....

Un embryon de planète dans un sillon...

Dans le disque protoplanétaire qui entoure l'étoile TW Hydrae, à 176 années-lumière de la Terre, l'équipe de John Debes, du Space Telescope Science Institute, a détecté, grâce au télescope spatial Hubble, un sillon.

Ce sillon,large de 3 milliards de kilomètres (pour un disque de 65 milliards de kilomètres) est probablement le signe qu'une planète est en train de naître.

En effet, lorsqu'une planète se forme, elle accrète tous les planétésimaux (des astéroïdes primitifs) sur son passage, faisant ainsi « le ménage » autour d'elle.

...Situé à deux fois la distance de Pluton

La jeune planète en question, dont la masse est estimée à 6 à 28 fois celle de la Terre, est située à 10 milliards de kilomètres de son étoile, soit plus de deux fois la distance de Pluton par rapport au Soleil.

Or, les modèles actuels prévoient qu'à cette distance-là d'une étoile, où le matériau est ténu et les orbites sont gigantesques, une planète met très longtemps à se former : environ 2 milliards d'années, soit 200 fois plus longtemps qu'a mis Jupiter pour apparaître. Problème : l'étoile TW Hydrae n'a que 8 millions d'années !

Une planète formée comme une étoile ?

Faut-il en conclure que la planète s'est formée autrement, par exemple lorsqu'au sein du disque, un grumeau de matière est devenu instable puis s'est effondré sur lui-même ? En théorie, une planète se forme en quelques milliers d'années seulement par ce processus…

L'équipe doit observer le disque plus en détail avec le télescope spatial Hubble et le radiotélescope ALMA (Chili) afin de tenter de résoudre l'énigme.

Recevez Ciel & Espace pour moins de 6€/mois

Et beaucoup d'autres avantages avec l'offre numérique.

Voir les offres

Commentaires

Nous avons sélectionné pour vous

  • Avec Desi, une nouvelle fissure ouverte en cosmologie ?

    La première année d’observation du relevé céleste Desi suggère que l’énergie noire, qui accélère l’expansion de l’univers, pourrait avoir varié dans le temps. Un résultat qui défie notre compréhension de l’évolution cosmique et qui suscite tour à tour prudence, enthousiasme et curiosité chez les spécialistes.

  • Kamo’oalewa, l’astéroïde cible de la sonde Tianwen 2, est bien un morceau de Lune

    Le petit corps céleste qui gravite sur une orbite très voisine de celle de la Terre semble avoir la Lune pour origine. Outre sa composition, des simulations de trajectoire militent en ce sens. Un cratère est même suspecté : Giordano Bruno.

  • Expansion de l’Univers : la tension s’accroit sur la constante de Hubble

    L’Univers est en expansion. Soit. Mais à quelle vitesse ? Selon la méthode utilisée, ce taux d’expansion, ou constante de Hubble, varie. Et les mesures les plus récentes viennent encore confirmer cette tension. Au point que des cosmologistes mettent en cause les modèles théoriques les mieux établis.