Une avalanche de noms pour Pluton et Charon

Ci-dessous les cartes des noms informels attribués aux surfaces de Pluton (en haut) et Charon (en bas). Crédit : NASA/JHUAPL/SWRI/SETI

L'Institut Seti vient de diffuser une première liste non officielle de noms pour désigner les régions découvertes sur Pluton et Charon, Star Wars et Star Trek sont à l'honneur.

Alors que l'Union astronomique internationale (UAI) a rendu publique début juillet une liste de noms officiels sur la planète naine Cérès, c'est au tour de Pluton et Charon de faire l'objet de nombreuses dénominations, suite au survol de New Horizons le 14 juillet 2015.


Tant qu'elles ne sont pas validées par l'UAI, ces désignations restent informelles, mais il est probable que nombre d'entre elles seront acceptées. Tombaugh Regio, en hommage au découvreur de Pluton, est une évidence par exemple. Son nom est associé à l'un des seuls détails visibles depuis la Terre (par Hubble).

Des propositions participatives


L'UAI a déjà défini une liste de thèmes possibles pour Pluton et Charon. En revanche, l'institution n'a pas encore associé chaque thème à un type de formations. Sur la Lune par exemple, les cratères portent uniquement des noms de scientifiques, explorateurs ou astronautes.


Les propositions émanent du public, suite à l'appel à contributions lancé par l'Institut Seti avec l'opération « Our Pluto ». Il s'est clos le 24 avril 2015. L'équipe de New Horizons a fait une première série de choix parmi ces propositions après avoir vu les images du survol de Pluton.

Un joyeux bestiaire

Les thèmes possibles sont beaucoup plus variés pour Pluton et Charon que pour Cérès, pour qui seules les références mythologiques liées à l'agriculture sont acceptées.


Sur Pluton, il est possible de jouer dans le registre classique des enfers dans la mythologie : des divinités, des explorateurs, ou encore des termes pour désigner des lieux en rapport avec les enfers.

Ci-dessous la carte de Pluton :

Autre possibilité plus moderne : des écrivains, des chercheurs ou des ingénieurs dont le travail a un rapport avec Pluton ou la Ceinture de Kuiper.

En plus de la nomenclature officielle de l'UAI, deux catégories supplémentaires semblent avoir été suggérées avec les missions spatiales et des explorateurs. On retrouve notamment Cousteau, Hillary (le vainqueur de l'Everest) et son sherpa Norgay. Ce serait la première fois qu'un Népalais aurait son nom associé au Système solaire.

Ci-dessous la carte détaillée de Tombaugh Regio :

Pour le satellite Charon, le thème de l'exploration dans la fiction a été retenu. Il est possible de choisir des événements, des vaisseaux, des voyageurs, des explorateurs, des lieux, des auteurs.


C'est donc sans surprise que l'on retrouve parmi les propositions plusieurs personnages de Star Wars (Leia Organa, son frère Luke Skywalker et leur père Vader), et de Star Trek (Spock, Kirk, Sulu et Uhura).

Certaines références sont plus classiques comme Nemo ou Alice (en référence à Lewis Caroll). C'est aussi un très probable clin d'œil à Alice Bowman, qui a piloté New Horizons jusqu'à Pluton !

Double clin d'œil même puisque ALICE est le nom d'un des instruments de New Horizons.

Ci-dessous la carte de Charon :

La liste complète des propositions retenues par l'équipe de New Horizons avec les explications est consultable en anglais.


Vous aussi vous pouvez proposer des noms


A ce stade, n'importe qui peut suggérer des noms par un formulaire spécifique disponible sur le site de l'United States Geological Survey (USGS). Sur ce même site, une page définit les catégories possibles pour tous les corps du Système solaire. Il reste aussi de nombreuses zones à nommer sur Cérès !

Le guide de la mission dans le nouveau Ciel & Espace

Pour un guide plus complet de la mission New Horizons, avec le déroulé précis, l'historique et les enjeux : rendez-vous dans le Ciel & Espace de juillet-août, actuellement en kiosque et également disponible en version numérique dans notre boutique. Découvrez notre grand dossier « Pluton, la porte du royaume des glaces » au sein d'une toute nouvelle formule enrichie.

Recevez Ciel & Espace pour moins de 6€/mois

Et beaucoup d'autres avantages avec l'offre numérique.

Voir les offres

Commentaires

Nous avons sélectionné pour vous

  • La jeune Jupiter a-t-elle été percutée par une grosse planète ?

    Un corps dix fois plus massif que la Terre serait entré en collision avec la géante du Système solaire quand elle était encore en train de se former. L’immense impact permettrait d’expliquer l’étrange structure interne de la planète, mesurée par la sonde Juno.

  • Les robots débarquent dans la station spatiale internationale

    Le prochain vaisseau Soyouz à décoller pour rejoindre la Station spatiale internationale (ISS) ne comptera aucun astronaute à bord, seulement le robot humanoïde russe Fedor. Plus tard cette année, il devrait être rejoint par Robonaut 2, de conception américaine, qui retrouvera l’espace après plusieurs mois au sol pour réparations.

  • Anneaux de Saturne : leur jeunesse supposée est-elle déjà caduque ?

    A-t-on conclu trop vite au jeune âge des anneaux de Saturne ? Depuis 2017, le lot de mesures livré par la sonde Cassini dans ses derniers instants donne du grain à moudre aux astronomes. Mûrement réfléchi, le modèle le plus robuste pourrait finalement être celui d’anneaux anciens. Enquête.