Une astronaute européenne dans un scaphandre chinois

L’Italienne Samantha Cristoforetti, en tenue de cosmonaute chinois. © ESA/S. Corvaja
L’Italienne Samantha Cristoforetti, qui a déjà passé près de 200 jours dans l’espace à bord de la Station spatiale internationale (ISS), a participé à l’entraînement des cosmonautes chinois en compagnie de son collègue allemand Matthias Maurer.

L’image a de quoi surprendre : une astronaute européenne dans une combinaison spatiale chinoise. C’était le 14 août 2017, dans la ville côtière de Yantai, en Chine. Samantha Cristoforetti, avait rejoint seize astronautes chinois pour suivre pendant neuf jours leur entraînement de survie en cas de retour du vaisseau Shenzhou en mer. En compagnie de Matthias Maurer, récemment promu astronaute de l’ESA, elle a commencé à préparer de futures missions à bord de la station spatiale chinoise.

Dès le mois de janvier 2017, dans Ciel & Espace, Jan Woerner, directeur général de l’ESA, indiquait que voir voler un astronaute européen dans un vaisseau chinois était possible dans les prochaines années. Dans le numéro de juillet-août, Wu Ji, le directeur du Centre chinois pour la science spatiale, se disait très confiant et confirmait que des astronautes européens allaient bientôt commencer l’entraînement spécifique pour voler dans un vaisseau Shenzhou.

La photo de Samantha Cristoforetti dans une combinaison chinoise montre que les discussions entre les deux agences spatiales ont abouti rapidement. Reste à savoir quand cette première sera suivie d’une autre : celle du premier vol d’un non chinois à bord de Shenzhou.

Recevez Ciel & Espace pour moins de 6€/mois

Et beaucoup d'autres avantages avec l'offre numérique.

Voir les offres

Commentaires

Nous avons sélectionné pour vous

  • Il y a 50 ans, Apollo 10 s’approchait à 15 km de la Lune

    Le 22 mai 1969, pour la première fois, des hommes voyaient la Lune depuis une altitude de 15 km seulement. À bord du module lunaire d’Apollo 10, Tom Stafford et Gene Cernan avaient l’impression de voler parmi les reliefs qui bordent la mer de la Tranquillité. Et ils prenaient cette photo.

  • Osiris-Rex zoome sur le rocher géant de Bennu

    La sonde américaine Osiris-Rex multiplie les images rapprochées de la surface rocailleuse de l’astéroïde Bennu. Un rocher particulièrement saillant a été photographié de près.

  • Hubble sonde une nouvelle fois les galaxies lointaines

    Après 16 années d’observations acharnées, le télescope spatial Hubble de la NASA et de l’ESA, vient de fournir une mosaïque exceptionnelle de l’Univers lointain. Une nouvelle prouesse pour le plus célèbre de tous les télescopes.