Un volcan de Mars en éruption ? Non, un drôle de nuage !

Un nuage s’accroche au-dessus d‘un volcan martien. © SA/GCP/UPV/EHU Bilbao
Sur une image récente de la sonde Mars Express, l’un des volcans de Tharsis semble émettre un spectaculaire panache de fumée… Mais pas de roches en fusion à l’origine du phénomène, plutôt une curiosité météorologique.

En voyant la photo prise par la sonde européenne Mars Express le 13 septembre 2018, bien des géologues auraient pu sentir leur rythme cardiaque s’accélérer soudainement. En effet, du sommet d’Arsia Mons, l’un des trois volcans géants du plateau de Tharsis, s’étend sur 1500 km un long panache blanc ! De quoi imaginer aussitôt que ce volcan martien vient d’entrer en éruption.

Nuage orographique

Évidemment, il n’en est rien. Cette écharpe blanche qui se déroule en direction de l’ouest n’est rien d’autre qu’un nuage de particules de glace qui se développe sous le vent. Les scientifiques appellent ce genre de formation des nuages orographiques. Celui-ci s’est formé sur le flanc ouest d’Arsia Mons, qui est haut de 20 000 m. Il a été photographié par la Visual Monitoring Camera de Mars Express, un instrument à faible résolution qui permet d’obtenir quotidiennement des vues globales de la planète rouge.

Sur ce cliché sont également visibles les volcans Pavonis et Ascreus (en haut), alignés avec Arsia, ainsi qu’Olympus Mons, à gauche, près du terminateur (la limite entre le jour et la nuit).

© ESA/GCP/UPV/EHU Bilbao

 

Recevez Ciel & Espace pour moins de 6€/mois

Et beaucoup d'autres avantages avec l'offre numérique.

Voir les offres

Nous avons sélectionné pour vous

  • La sonde Osiris-Rex observe une éjection de particules sur l’astéroïde Bennu

    La Nasa a diffusé cette nuit une image spectaculaire de l’astéroïde Bennu, rejoint par sa sonde Osiris-Rex en décembre 2018. On y voit des particules éjectées du petit corps.

  • Sismographe stellaire

    Le 20 janvier 2019, au Chili, le Télescope d'action rapide pour objets transitoires (TAROT) a été victime d’un séisme. Heureusement, aucun dégât n’a été causé. Reste cette image étonnante.

  • Un œil dans le Sagittaire

    Pour célébrer la première lumière de ses quatre télescopes au complet, l'équipe de l'observatoire Speculoos, au Chili, a pointé la galaxie spirale NGC 6902, dans la constellation du Sagittaire. Speculoos sera consacré à la recherche des planètes extrasolaires autour des étoiles les plus petites et les plus froides du voisinage solaire.