Un météoroïde issu de la ceinture d'astéroïdes se désintègre au-dessus de Brest

Dans la nuit du 5 au 6 septembre 2021, à 23h47 heure française, un bolide d’une grande luminosité a été observé depuis la Bretagne. L’objet a été photographié par les stations FRIPON/Vigie-Ciel, ce qui a permis aux astronomes de remonter à son origine.

Il était 23 h 47, dimanche 5 septembre 2021, quand les habitants de la Bretagne ont eu droit à un spectaculaire feu d’artifice. Un météore a fendu le ciel, illuminant la nuit pendant plusieurs secondes. Un gros « bang » a même fait trembler murs et vitres.

L’entrée dans l’atmosphère terrestre de cet objet céleste a été enregistrée par quatre caméras du réseau Fripon/Vigie-Ciel, déployé par les astronomes dans tout le pays pour traquer ce genre d’événement. Le météore (le phénomène lumineux provoqué par l’échauffement de l’objet dans l'atmosphère) est apparu à 110 km d’altitude, et a disparu à 40 km en suivant une trajectoire sud-nord qui est passée à la verticale de Morlaix. Une vidéo prise par une webcam du port d'Arzal, près de Vannes, dans le Morbihan, montre la désintégration du petit corps céleste.

Une entrée dans l’atmosphère à 252000 km/h

François Colas, l’un des responsables du réseau FRIPON, précise : « La météorite qui a survolé Brest se déplaçait à 70km/s, ce qui est beaucoup plus rapide que n’importe quel avion. Concernant sa taille, nos calculs sont encore en cours, mais nous pensons qu’elle devait peser environ 1kg. La roche a totalement disparu sous l’effet de la chaleur, qui l’a fait fondre », ajoute l’astronome à l’observatoire de Paris.

Les premiers calculs ont montré une trajectoire très alongée pointant vers Neptune. Mais les données issues d'une caméra sumplémentaire à Vannes conduisent à revoir cette estimation à la baisse. L'objet serait plutôt issu de la Ceinture d’astéroïdes. Le « bang » entendu par les témoins est de même nature que ceux produits par certains avions : il provient de sa vitesse supersonique.

Trajectoire du  bolide du 5 septembre 2021, 21h 47min TU calculée avec les données des caméras FRIPON. Venant du sud, elle a traversé la Cornouaille, en passant au zénith de Morlaix pour finir sa course dans la Manche. © Fripon/Vigie-Ciel

Un phénomène vu jusqu’en Angleterre

Le bolide a été vu par deux caméras de Fripon/Vigie-Ciel placées dans le Cotentin, une à Brest et une à Vannes. Des témoins rapportent avoir aperçu l’objet depuis le sud de l’Angleterre et même à Paris. Une image spectaculaire, et ce, malgré la couverture nuageuse importante au-dessus de Brest !

Recevez Ciel & Espace pour moins de 6€/mois

Et beaucoup d'autres avantages avec l'offre numérique.

Voir les offres

Nous avons sélectionné pour vous

  • La science ukrainienne entre en résistance

    Avant le début de la guerre, l’Ukraine comptait 80 000 scientifiques, dont des centaines d’astronomes. Certains sont contraints à l’exil, d’autres condamnés à rester sur place. Mais pour tous, le maître-mot est « résister ». Et pour ça, ils peuvent compter sur l’aide de collègues étrangers.

  • Découverte : on a retrouvé le cratère d’origine de la plus ancienne météorite martienne !

    Un fabuleux travail d'enquête a permis de retrouver l'origine sur Mars de la météorite Black Beauty, parmi les 94 millions de cratères que comptent la surface de la planète rouge.

  • La Corée du Sud vise la Lune

    Où se situe l’eau sur la Lune ? Quel est le terrain le plus propice pour atterrir ? La nouvelle mission lunaire qui doit être lancée jeudi 4 août par la Corée du Sud tâchera de répondre à ces questions, et à bien d’autres encore, en prévision de futures missions d'exploration.