Un conduit de lave sur la Lune

La sonde Kaguya a photographié un ancien conduit de lave (encadré). Crédit: Jaxa

Les images prises par la sonde japonaise Kaguya, lors d'un survol de la face visible de la Lune, ont révélé l'existence d'un ancien conduit de lave. Situé dans la zone de Marius Hills, un dôme volcanique de la mer des Tempêtes, le trou ferait environ 65 m de diamètre et 88 m de profondeur.

Dans un article à paraître dans la revue « Geophysical Research Letters », Junichi Haruyama, de l'agence spatiale japonaise (JAXA), précise qu'il pourrait s'agir d'une « lucarne ». Une telle formation se crée lorsque le plafond d'un tunnel de lave s'effondre en un point donné.

D'une longueur estimée à 370 m, ce tunnel pourrait avoir été percé lors du retrait de la lave, ou plus tard dans l'histoire de la Lune, à l'occasion d'un impact, ou encore sous l'action des forces de marées terrestres.

Outre ce qu'ils enseignent sur l'histoire du volcanisme lunaire, les conduits de lave pourraient constituer un refuge pour les futurs astronautes face aux radiations cosmiques. Fin 2008, une structure similaire avait été repérée sur la planète Mars par la sonde Mars Reconnaissance Orbiter (voir l'Image du jour du 23 mars 2009).

À écouter également :

Pour en savoir davantage sur l'histoire de la Lune, écoutez notre série de podcasts "Tout sur la Lune !" sur cieletespaceradio.fr

Recevez Ciel & Espace pour moins de 6€/mois

Et beaucoup d'autres avantages avec l'offre numérique.

Voir les offres

Commentaires

Nous avons sélectionné pour vous

  • Ce que révèle le “coup de booster” d’Oumuamua

    Oumuamua, le premier astre venu d’un autre système stellaire, serait en fait une comète, et non un astéroïde. Ce récent résultat implique que les jeunes systèmes planétaires en formation éjectent des milliards de comètes, et que des milliers d’entre elles nous rendent visite en permanence.

  • Rejoignez-nous au festival de Fleurance !

    Du 4 au 10 août 2018, le monde de l'astronomie se donne rendez-vous à Fleurance (Gers) pour un festival qui promet bien des surprises ! Nous y serons, avec la remise du Prix Ciel & Espace du livre d'astronomie le 5 août.

  • Le temple de Göbekli Tepe, inscrit au Patrimoine mondial de l’Unesco

    Sept mille ans avant les pyramides, le temple de Göbekli Tepe avait-il une vocation astronomique ? Son ancienneté et sa complexité posent autant de questions sur les débuts du Néolithique que sur nos préjugés... L’Unesco vient d’inscrire le site turc à sa liste du Patrimoine mondial.