Tsien Hsue-shen, le transfuge qui a propulsé la Chine dans l’espace

Tsien Hsue-shen et Mao Zedong. Crédit DR
Il y a dix ans disparaissait le père du programme spatial chinois, Tsien Hsue-shen. De la création du Jet Propulsion Laboratory aux États-Unis à la révolution culturelle de Mao, en passant par l’évaluation des scientifiques du Reich et les affres du maccarthysme, sa vie est une véritable saga.
Tsien Hsue-shen. Ce nom ne vous dit probablement rien, et pourtant c’est celui du père de l’astronautique chinoise. L’équivalent en République populaire d’un Wernher von Braun ou d’un Sergueï Korolev. Glorifié comme un héros national, il est décédé il y a dix ans au vénérable âge de 97 ans et un musée de plus de 3 000 m² lui est entièrement consacré sur le campus de l’université Jiao-tong de Shanghai. Outre une biographie, sa vie tumultueuse a fait l’objet d’un biopic aux accents très nationalistes en 2012.

C’est que Tsien Hsue-shen, qui aura vu le premier Chinois partir dans l’espace en 2003, aura beaucoup accompli pour son pays. Après la mise en place du premier Institut de recherche spatial en 1955, il développe le premier missile balistique...
Recevez Ciel & Espace pour moins de 6€/mois

Et beaucoup d'autres avantages avec l'offre numérique.

Voir les offres

Nous avons sélectionné pour vous