Test du Huawei P50 Pro : un smartphone capable de dévoiler la Voie lactée

Les fabricants redoublent d’inventivité pour repousser les limites des appareils photo intégrés aux smartphones. À ce jeu, il est même possible depuis quelques années de faire de l’astrophotographie. Nous avons testé le Huawei P50 Pro dopé par un capteur monochrome.
La nuit, il est désormais possible de compter sur les smartphones pour prendre des photos, et même des astrophotographies. Le laboratoire français Dxo Lab teste les appareils photo du marché, y compris ceux intégrés à nos téléphones. Il attribue plusieurs notes, dont une pour les performances de nuit. Et à ce jeu, Huawei arrive en tête avec le Mate 40 Pro+, sorti en 2020. Depuis, la marque chinoise a lancé début 2022 le P50 Pro. Ce modèle obtient une note inférieure au Mate 40 Pro+ pour les performances de nuit selon la grille d’évaluation de Dxo Lab, mais l’essai ne porte pas sur l’astrophotographie. Le laboratoire mesure plusieurs aspects : la prise de vue avec flash, le rendu des couleurs, etc. Or, sur le papier en tout cas, le P50 Pro est mieux doté que le Mate
La nuit, il est désormais possible de compter sur les smartphones pour prendre des photos, et même des astrophotographies. Le laboratoire français Dxo Lab teste les appareils photo du marché, y compris ceux intégrés à nos téléphones. Il attribue plusieurs notes, dont une pour les performances de nuit. Et à ce jeu, Huawei arrive en tête avec le Mate 40 Pro+, sorti en 2020. Depuis, la marque chinoise a lancé début 2022 le P50 Pro. Ce modèle obtient une note inférieure au Mate 40 Pro+ pour les performances de nuit selon la grille d’évaluation de Dxo Lab, mais l’essai ne porte pas sur l’astrophotographie. Le laboratoire mesure plusieurs aspects : la prise de vue avec flash, le rendu des couleurs, etc. Or, sur le papier en tout cas, le P50 Pro est mieux doté que le Mate...
Recevez Ciel & Espace pour moins de 6€/mois

Et beaucoup d'autres avantages avec l'offre numérique.

Voir les offres

Nous avons sélectionné pour vous

  • Découverte de deux trous noirs supermassifs sur le point de fusionner

    Pour la première fois, une image prise avec le télescope spatial James Webb montre deux trous noirs supermassifs très proches l’un de l’autre. La scène, qui se déroule à des milliards d’années-lumière, donne un indice sur le processus de formation des trous noirs qui occupent le centre de nombreuses galaxies.

  • Problème de propulsion pour Bepi-Colombo en route vers Mercure

    La sonde européenne en route vers Mercure fait face à un souci : ses propulseurs ioniques ne fonctionnent plus à pleine puissance. L’Agence spatiale européenne tente de déterminer l’origine du problème qui, pour l’heure, ne devrait pas menacer le prochain survol de la première planète du Système solaire.

  • Les trous noirs sont en une du Ciel & espace 595, en kiosque le 15 mai

    Au sommaire du magazine Ciel & espace de juin-juillet 2024 : les trous noirs tout proches de nous ; la bataille des géants entre l’ELT européen et le TMT américain ; l’abbé Lacaille, l’explorateur du ciel austral ; le test de la lunette Askar FRA400…