Test d’éjection réussi pour la capsule spatiale CST-100 Starliner

Crédit : Nasa TV
La future capsule de Boeing destinée à acheminer des astronautes en orbite a franchi un cap important en réussissant son essai d’abandon de mission sur l’aire de lancement. Toutefois, l’un de ses parachutes ne s’est pas déployé.

Cette image de la capsule CST-100 Starliner posée sur le sol désertique du Nouveau-Mexique est probablement une satisfaction pour la Nasa et Boeing. En effet, après un vol d’un peu moins de deux minutes, ce 4 novembre 2019, elle a atterri délicatement sur ses coussins amortisseurs, démontrant que le mécanisme de sauvegarde de ses futurs passagers était au point.

À 15 h 15 (heure française), la capsule et son module de service ont été propulsés pendant quelques secondes, jusqu’à 1046 km/h, simulant une éjection d’urgence en cas de problème sur le lanceur au moment du décollage. Le module de service a ensuite été largué et la capsule s’est orientée de manière à permettre l’ouverture de ses trois parachutes (séquence visible en animation au début de cette vidéo). L’opération s’est bien déroulée, sauf que l’un des trois parachutes principaux ne s’est pas ouvert.

L’atterrissage étant prévu avec seulement deux parachutes, le test est considéré comme un succès. Toutefois, il conviendra d’analyser ce qui s’est passé avant le prochain vol. Celui-ci, toujours sans astronaute à bord, reste programmé pour le 17 décembre 2019. La capsule devrait cette fois être envoyée dans l’espace par une fusée Atlas 5 qui vient d’être acheminée ce même jour au Kennedy Space Center, en Floride. Mais le problème de parachute, qui s’ajoute à un autre rencontré en mai 2019, pourrait contraindre Boeing à rajouter un test avant ce lancement. D’où un possible nouveau retard ?

Mise à jour du 4 novembre 2019 à 18 h 10 : Boeing a publié un communiqué de presse indiquant qu'il y avait eu une anomalie d'ouverture de l'un des parachutes et non une anomalie sur l'un des parachutes. Et qu'à ce stade, l'incident ne remettait pas en cause la date du lancement du CST-100 Starliner vers l'ISS toujours fixée au 17 décembre 2019.

Recevez Ciel & Espace pour moins de 6€/mois

Et beaucoup d'autres avantages avec l'offre numérique.

Voir les offres

Nous avons sélectionné pour vous

  • Un transit de Mercure entre les nuages

    Le 11 novembre 2019, Mercure avait rendez-vous avec le Soleil. Ces passages de la première planète du Système solaire devant notre étoile sont rares, ils surviennent en moyenne 13 fois par siècle.

  • A-t-on découvert la plus petite planète naine ?

    Cérès pourrait bien ne pas être la plus petite planète naine connue dans le Système solaire. C’est ce que révèle l’équipe de Pierre Vernazza, du Laboratoire d’astrophysique de Marseille, après avoir photographié Hygiea situé dans la Ceinture d’astéroïdes (entre Mars et Jupiter). Bien que moitié plus petit que Cérès, Hygiea a également une forme sphérique.

  • Curiosity nous envoie un autoportrait à couper le souffle

    Le nouveau selfie du rover martien de la Nasa, pris le 11 octobre 2019 au lieu-dit « Glen Etive », combine 57 images pour un total de 105 millions de pixels.