Sur Vénus, que se passe-t-il sur les pentes du volcan Maat Mons ?

Crédit Nasa
En réexaminant des images radar de Vénus réalisées à quelques mois d’intervalle par la sonde Magellan, au début des années 1990, deux chercheurs américains ont mis en évidence des changements sur les pentes d’un volcan.
« C'est une avancée majeure, aucun doute là-dessus », confie Emmanuel Marcq, du Latmos (Laboratoire atmosphères, observations spatiales). Vénus et la Terre, planètes jumelles au niveau de leur taille, auraient bien un autre point commun absolument crucial. Contrairement à Mercure, la Lune ou à la plupart des astres rocheux du Système solaire, Vénus ne serait pas un énième corps inerte et désolé, mais présenterait toujours une activité géologique. C’est ce que révèle une étude publiée ce mercredi 15 mars 2023 dans la revue Science. Effondrement souterrain ou lac de lave ? Robert Herrick (université d’Alaska Fairbanks) et Scott Hensley (Jet Propulsion Laboratory) ont observé sur deux clichés pris à huit mois d’intervalle des changements importants au niveau
« C'est une avancée majeure, aucun doute là-dessus », confie Emmanuel Marcq, du Latmos (Laboratoire atmosphères, observations spatiales). Vénus et la Terre, planètes jumelles au niveau de leur taille, auraient bien un autre point commun absolument crucial. Contrairement à Mercure, la Lune ou à la plupart des astres rocheux du Système solaire, Vénus ne serait pas un énième corps inerte et désolé, mais présenterait toujours une activité géologique. C’est ce que révèle une étude publiée ce mercredi 15 mars 2023 dans la revue Science.

Effondrement souterrain ou lac de lave ? Robert Herrick (université d’Alaska Fairbanks) et Scott Hensley (Jet Propulsion Laboratory) ont observé sur deux clichés pris à huit mois d’intervalle des changements importants au niveau...
Recevez Ciel & Espace pour moins de 6€/mois

Et beaucoup d'autres avantages avec l'offre numérique.

Voir les offres

Nous avons sélectionné pour vous

  • Avec Desi, une nouvelle fissure ouverte en cosmologie ?

    La première année d’observation du relevé céleste Desi suggère que l’énergie noire, qui accélère l’expansion de l’univers, pourrait avoir varié dans le temps. Un résultat qui défie notre compréhension de l’évolution cosmique et qui suscite tour à tour prudence, enthousiasme et curiosité chez les spécialistes.

  • Kamo’oalewa, l’astéroïde cible de la sonde Tianwen 2, est bien un morceau de Lune

    Le petit corps céleste qui gravite sur une orbite très voisine de celle de la Terre semble avoir la Lune pour origine. Outre sa composition, des simulations de trajectoire militent en ce sens. Un cratère est même suspecté : Giordano Bruno.

  • Expansion de l’Univers : la tension s’accroit sur la constante de Hubble

    L’Univers est en expansion. Soit. Mais à quelle vitesse ? Selon la méthode utilisée, ce taux d’expansion, ou constante de Hubble, varie. Et les mesures les plus récentes viennent encore confirmer cette tension. Au point que des cosmologistes mettent en cause les modèles théoriques les mieux établis.