Sur la Lune, le geyser actif était un volcan éteint

La structure Ina, sur la Lune, trichait sur son âge. © Nasa
Depuis 1971, une étonnante dépression en forme de D, découverte à la surface de la Lune, intrigue les astronomes. Jusqu’à récemment, ceux-ci pensaient qu’il s’agissait d’une zone d’où s’échappait du gaz piégé dans la croûte lunaire. En fait, il s’agirait de la caldeira d’un volcan assez ancien.
Avec Ina, les astronomes pensaient tenir une petite région de la Lune où il se passait des choses. Cette dépression de 2 km sur 3, située dans le lac de la Félicité, presque au centre de la face visible, semblait avoir tous les attributs d’une zone chahutée par de fréquentes émanations gazeuses.

Ne comportant que quelques petits cratères d’impact, elle était considérée comme très jeune : 10 à 50 millions d’années ! Il devait s’agir d’un lieu où la surface était sans cesse retournée, donc rajeunie, par une quelconque activité. En d’autres termes, s’il y avait une chance d’observer un jour quelque chose bouger sur la Lune, c’était bien là.

Le paradoxe des geysers lunaires Le problème, c’est que toute activité volcanique sur la Lune a disparu
...
Recevez Ciel & Espace pour moins de 6€/mois

Et beaucoup d'autres avantages avec l'offre numérique.

Voir les offres

Nous avons sélectionné pour vous

  • Espace et gastronomie : la bonne recette pour nourrir les astronautes

    L’alimentation spatiale est passée du tube d'aliments aux plats de fête concoctés par des chefs étoilés. Primordiale pour la santé physique et psychologique des équipages, la nourriture devra à l'avenir être en partie produite à bord par les astronautes partis pour de longues missions. Après la cuisine de l'espace, la cuisine dans l'espace ?

  • Eclipse partielle de Lune le 16 juillet !

    Lorsque la Pleine Lune émerge de l’horizon est, ce 16 juillet 2019, elle ne reste pas longtemps ronde pour les observateurs de la France métropolitaine. Rapidement, elle entre dans l’ombre de la Terre pour une belle éclipse partielle observable pendant toute la première partie de nuit !

  • Pourquoi les fusées attirent la foudre quand elles décollent

    À presque 50 ans d’écart, deux fusées ont été frappées par la foudre au décollage. Cette mésaventure, survenue le 27 mai 2019 à une Soyouz russe, s’est terminée sans conséquence. Tout comme Apollo 12, le 14 novembre 1969. Pourtant, cela n’est pas sans danger.