Starship, un monstre d’acier pour les étoiles

Le Starship Mk1, de Space X, présenté le 28 septembre 2019. © Space X
Au Texas, Elon Musk a dévoilé les principales caractéristiques et le calendrier à venir de son nouveau vaisseau Starship, au pied d’un prototype qui semblait tout droit sorti d’un récit de science-fiction des années 1950.
Les plaques d’acier polies et soudées ces derniers mois par les équipes de Space X étincelaient sous les projecteurs à Boca Chica (Texas), à quelques centaines de mètres de la plage, lorsqu’Elon Musk est monté sur la scène. Le prototype de Starship, le futur vaisseau habité interplanétaire rêvé par le milliardaire est devenu une réalité en moins d’un an. Et à tout le moins, il impressionne.

Visible à des kilomètres à la ronde avec ses 50 m de haut et sa tôle bosselée, Starship est équipé de deux plans canards et de deux ailes mobiles, ainsi que de six pieds pour tenir à la verticale. Il ne s’agit pourtant que du « Mk 1 », une première version équipée de seulement trois moteurs Raptor. Le prototype aura la difficile mission de démontrer, au cours d’un...
Recevez Ciel & Espace pour moins de 6€/mois

Et beaucoup d'autres avantages avec l'offre numérique.

Voir les offres

Nous avons sélectionné pour vous