SpaceX expose les raisons de l’explosion de sa capsule Dragon

Vue d'artiste de la capsule dragon s'amarrant à l'ISS. © SpaceX
Le 20 avril 2019, la capsule Dragon de SpaceX explosait lors de tests au sol. Depuis, aucune information n’avait filtré sur les causes de cet échec. L’annonce a eu lieu le 15 juillet que la fuite d’un composant aurait provoqué une réaction en chaîne à l’origine du désastre. De quoi remettre en cause l’envoi d’astronautes sur l’ISS, prévu pour la mi-septembre…

L’explication se faisait attendre. Après une mission aller-retour réussie vers l’ISS (International Space Station), la capsule Dragon de SpaceX avait explosé fin avril 2019, lors d’essais de mise à feu au sol. Les origines de la destruction de la capsule censée donner un accès indépendant à l’espace pour les Américains sont détaillées par SpaceX dans un communiqué en date du 15 juillet.

Sur les deux systèmes de propulsion de Dragon, seul celui d’urgence serait en faute. Une anomalie serait apparue 100 millisecondes avant l’allumage des moteurs SuperDraco. En fait d’anomalie, la fuite d’un composant aurait laissé s’écouler du comburant NTO (péroxyde d’azote) dans des tubes d’hélium à haute pression. Une réaction en chaîne aurait entraîné la défaillance d’un composant en titane, avant la combustion d’un clapet de retenue et finalement l’explosion de l’engin.

SpaceX prévoit d’ores et déjà de remplacer ces clapets par des disques de rupture afin de protéger l’équipement des variations de pression. Toujours dans l’idée de minimiser les risques, le vice-président de SpaceX, Hans Koenigsmann, a annoncé en conférence de presse qu’un départ en 2019 « n’est pas impossible mais devient de plus en plus difficile ». SpaceX se rassure en pointant du doigt ses moteurs SuperDraco intacts. En espérant l’absence de tout autre imprévu…

Recevez Ciel & Espace pour moins de 6€/mois

Et beaucoup d'autres avantages avec l'offre numérique.

Voir les offres

Nous avons sélectionné pour vous

  • Un petit satellite débusqué autour de la comète Chury

    La vidéo diffusée par l’Agence spatiale européenne le 12 août 2019 montre un petit satellite de 4 m de diamètre en orbite autour de la comète Churyumov-Gerasimenko. Une découverte réalisée par un amateur, sur les images d’archives de la sonde Rosetta.

  • Noms en série sur Pluton

    Le 8 août 2019, l’UAI a sélectionné une nouvelle liste de noms pour les montagnes, plaines, cratères et autres vallées de Pluton.

  • Podcast : La science en chemin, avec Martin Turbet

    Découvrez un nouvel épisode de notre série consacrée aux jeunes docteurs, doctorants, enseignants, médiateurs, etc., qui ont ou qui sont en train d'achever leur formation supérieure en astronomie. Avec Martin Turbet, lauréat du prix de la thèse en astrophysique 2019 !