Incident majeur pour Space X : sa capsule Crew Dragon aurait explosé lors d’un test au sol

Explosion de la capsule Dragon lors d’un test au sol, le 20 avril 2019. © Florida Today
Le 20 avril 2019, lors d’un test statique, la capsule Crew Dragon qui avait volé jusqu’à l’ISS a vraisemblablement été entièrement détruite. Elle devait être réutilisée pour un essai d’éjection d’urgence mi-juin. Le prochain vol d’un vaisseau Dragon, qui devait être piloté par deux astronautes sera retardé.

La société Space X et la Nasa ont probablement subi un nouveau revers d’importance ce 20 avril 2019. En effet, la capsule Crew Dragon qui était revenue sur Terre le 8 mars dernier après une mission réussie jusqu’à la station spatiale internationale (ISS) a été détruite dans une explosion. C’est en tout cas ce que laissent penser une vidéo diffusée sur les réseaux sociaux (de manière anonyme, peut-être par un employé de Space X) et des photos prises à des kilomètres du centre spatial Kennedy montrant un gros nuage de fumée orange s’élever de la zone de test.

La Nasa et Space X se sont bornées à un communiqué commun plutôt laconique signé par Jim Bridenstine, l’administrateur de la Nasa : « Les équipes de la Nasa et de Space X sont en train d’évaluer l’anomalie qui est survenue aujourd’hui pendant une partie du test de mise à feu statique des moteurs Super Draco de la capsule Dragon sur la zone d’atterrissage 1 en Floride. C’est pour cela que nous faisons des tests. Nous apprendrons, ferons les ajustements nécessaires, et avancerons en sécurité dans notre programme de vols habités commerciaux. » L’incident, qui a eu lieu vers 15 h 30 heure locale, semble n’avoir fait aucun blessé.

Un incident sur les moteurs chargés d’éjecter la capsule

Après la mission réussie de sa capsule Crew Dragon vers l’ISS, du 1er au 8 mars 2019, la société Space X prévoyait que le vol suivant serait piloté par deux astronautes à bord d’une nouvelle capsule. La date avancée se situait au mois d’août 2019. Entre-temps, la capsule qui avait accompli la mission sans astronaute début mars devait être réutilisée pour un essai en vol mi-juin. Cet essai aurait consisté à procéder à l’éjection d’urgence du vaisseau pendant la phase d’ascension de la fusée. Ceci, afin de valider les procédures assurant la survie des astronautes en cas de défaillance du lanceur. Mais avant cela, un essai statique des moteurs Super Draco, chargés d’éjecter la capsule en urgence, devait être conduit à cap Canaveral le 20 avril. C’est au cours de cet essai que l’incident est survenu.

Sur cette vidéo, l’explosion est montrée à 1 min 15 s. © M. House/SpaceX/Nasa

Des photos prises, notamment par un journaliste de Florida Today, depuis les plages situées à des kilomètres autour du centre spatial ont montré un gros nuage orangé (assez habituel en cas d’explosion de moteurs de fusées à carburants liquides), ce qui confirme que l’incident est important. L’aire d’atterrissage sur laquelle a eu lieu l’essai raté est quant à elle contaminée par des carburants toxiques et ne pourra pas recevoir le premier étage de la fusée Falcon 9 qui doit décoller le 30 avril (le retour se fera sur une barge, en mer). Quant à la vidéo diffusée sur les réseaux sociaux et qui montre la capsule exploser soudainement, sans que l’on sache si c’est au moment de la mise à feu de ses moteurs, son authenticité restait à confirmer.

Un premier vol habité en juillet semble compromis

L’absence de transparence de la Nasa (le communiqué de Jim Bridenstine se borne à reconnaître un incident, sans aucune information factuelle) laisse supposer que cet événement est un vrai coup dur pour Space X. En effet, il semble illusoire d’envisager un vol habité en juillet 2019. Tant que les causes de l’incident ne seront pas établies et corrigées, les capsules Dragon pourraient être clouées au sol. Ce qui peut durer des semaines, voire des mois, et contraindre la Nasa à encore acheter à la Russie plusieurs places pour ses astronautes à bord de Soyouz, au moins pour 2020.

Recevez Ciel & Espace pour moins de 6€/mois

Et beaucoup d'autres avantages avec l'offre numérique.

Voir les offres

Nous avons sélectionné pour vous