Reportage sur l’épave d’Anticythère

L’île d’Anticythère, en Grèce. © Myriam Détruy
En complément de notre article sur la controverse au sujet de l’objet d'Anticythère, nous republions pour nos abonnés web notre reportage réalisé en 2016 lors de nouvelles fouilles sur l’épave où a été trouvé le mécanisme.
Quarante ans après l’expédition de Cousteau à Anticythère, une équipe explore le site de l’épave sous-marine où a été retrouvé le mécanisme. Sur terre, les recherches pour décrypter son usage et son fonctionnement apportent aussi de nouveaux éléments. [à ce sujet, lire aussi notre enquête “La machine d'Anticythère est-elle authentique ?”]

 

Ulysse a beau avoir erré dans toute la Méditerranée pendant son Odyssée, il ne s’est jamais attardé du côté de l’île d’Anticythère. Trop aride, trop ventée, trop inhospitalière. Les côtes déchiquetées surgissent d’une mer bleu Klein comme une armée de soldats antiques, prêtes à broyer tout bateau qui s’aventurerait dans les parages. Pour les plongeurs, le danger est le même sous l’eau. Avant...
Recevez Ciel & Espace pour moins de 6€/mois

Et beaucoup d'autres avantages avec l'offre numérique.

Voir les offres

Nous avons sélectionné pour vous

  • Fin de parcours pour les fusées russes Proton

    La Russie va mettre fin à la production de ses lanceurs Proton, conçus dans les années 1960 et qui avaient notamment servi à satelliser les stations Saliout ainsi que les modules de la station Mir ou encore de l’ISS.

  • Découverte d’eau sur l’exoplanète K2-18b… mais pas d'eau liquide

    Pour la première fois, des chercheurs ont détecté de l’eau dans l’atmosphère d’une exoplanète située dans la zone habitable de son étoile. Mais attention, cette eau n’est probablement pas liquide. Et la planète en question, K2-18b, est loin d’être une jumelle de la Terre.

  • Les astronomes traquent la première comète interstellaire

    Alerte ! La première comète venue d’un autre système planétaire pourrait bien avoir été découverte. Dans l’attente de nouvelles nuits d’observation pour en préciser la trajectoire et confirmer qu’elle provient de l’extérieur du Système solaire, l’engouement pour l’objet baptisé provisoirement C/2019 Q4 est total.