Quand la comète Leonard croise la Baleine

La comète Leonard le 24 novembre prise par Cedric Begue avec un télescope RASA 11
La comète Leonard déploie déjà une belle queue de gaz et de poussière dans le ciel du matin comme le montre cette photo prise dans la Chevelure de Bérénice le 24 novembre 2021 par Cédric Begue.

La comète Léonard va devenir de plus en plus intéressante dans les semaines qui viennent, mais elle fait déjà son spectacle dans le ciel du matin, comme le montre cette photo étonnante obtenue par Cédric Begue. L’astronome amateur l’a prise le 24 novembre 2021 avec son télescope de 280 mm (Celestron RASA 11’’). La comète balaie l'espace avec sa chevelure aux côtés des galaxies de la Baleine (NGC 4631) et de la Canne de Hockey (NGC 4656).

Cette conjonction procure une impressionnante perspective cosmique. Alors que la comète est à 154 millions de kilomètres (soit environ 8 minutes-lumière), la galaxie NGC 4631 se situe à plus de 27 millions d'années-lumière et NGC 4656 à plus de 29 millions d'années-lumière.

Une comète qui pourrait devenir visible à l’œil nu

La comète Leonard passera au plus près de la Terre le 12 décembre 2021 et pourrait devenir visible à l’œil nu. Pour en savoir plus sur ses conditions d'observation, reportez-vous aux éphémérides du Ciel & espace n°580, actuellement en kiosque.

 

En kiosque actuellement ou sur notre boutique web : le Ciel & espace n°580

Avec son dossier spécial consacré au télescope Webb

Ciel & espace 580, dossier spécial télescope Webb, avec le Calendrier astro 2022

Recevez Ciel & Espace pour moins de 6€/mois

Et beaucoup d'autres avantages avec l'offre numérique.

Voir les offres

Nous avons sélectionné pour vous

  • Une fusion de galaxies sous l'oeil infrarouge du Webb

    Le James Webb Space Telescope a été utilisé pour observer la formation stellaire dans les galaxies lumineuses infrarouges. Dans II ZW 96, à 500 millions d'années-lumière de la Voie lactée, c'est la fusion de deux galaxies qui stimule les naissances.

  • Artemis 1 : le vaisseau Orion au plus loin de la Terre filme une éclipse

    La capsule Orion a accompli la moitié de sa mission Artemis 1. Ce faisant, le vaisseau de la Nasa a atteint son maximum de distance à la Terre, qu’il a vue disparaître un instant, éclipsée par la Lune.

  • Hubble dans les bras de NGC 7038

    L’équipe du télescope spatial Hubble diffuse une nouvelle image de la galaxie spirale NGC 7038, située à 200 millions d’années-lumière dans la constellation australe de l’Indien. Une vision hypnotisante !