Posture vertigineuse pour le cosmonaute Pyotr Dubrov

Crédit : ESA/NASA–T. Pesquet
Pyotr Dubrov, l’un des deux ingénieurs russes en sortie dans l’espace ce mercredi 2 juin 2021, n’est rattaché à la Station spatiale internationale (ISS) que par le bout de la grue Strela. Une photo impressionnante prise par le Français Thomas Pesquet.

« Nos collègues russes ont le cœur bien accroché ! » commente Thomas Pesquet en publiant son cliché sur Twitter. Revêtu de son scaphandre Orlan, Pyotr Dubrov se balance en effet à plus de 400 km d’altitude, tout juste rattaché au bout d’une grue de la station spatiale internationale (ISS) par une lanière et un mousqueton. Plus bas (sur la gauche), la Terre défile à près de 28000 km/h. Un moment qui rappelle à l’astronaute français ses premiers pas dans l’espace en 2017. C’est justement durant cette expédition qu’il avait côtoyé Oleg Novitskiy, l'autre ingénieur en sortie extravéhiculaire ce mercredi 2 juin 2021, au moment où la photo a été prise.

Les cosmonautes russes effectuaient tous les deux leur première sortie en scaphandre afin de préparer le remplacement du module d’amarrage Pirs par le module de laboratoire polyvalent Nauka, dont le lancement est prévu plus tard dans l’année. Après 7h19 de travail, la tête dans tous les sens et des points de vue vertigineux, leur mission a été accomplie !

Recevez Ciel & Espace pour moins de 6€/mois

Et beaucoup d'autres avantages avec l'offre numérique.

Voir les offres

Nous avons sélectionné pour vous

  • Le JWST plonge dans les volutes de la galaxie du Cigare

    Le télescope spatial James Webb livre une vue plongeante au cœur de la galaxie M82 et dévoile une intense activité stellaire.

  • Au cœur de la nuit de l'étoile

    Lundi 8 avril 2024, une éclipse totale de Soleil a traversé le Mexique, les États-Unis et le Canada malgré une météo incertaine.

  • Fin de matinée sur Mars

    Le rover Perseverance poursuit sa route qui l’amène à quitter progressivement le cratère Jezero, où il s’est posé voici plus de trois ans. Le paysage autour de lui est de plus en plus escarpé, comme le montre cette vue prise le 26 mars 2024.