Nouveau : un trésor de cartes anciennes visible en ligne

Cartes établies par E. Schiaparelli durant l’opposition de Mars en 1877.
C’est un trésor : une base de données inédite, rassemblant 2400 cartes des planètes établies depuis l’an 1600, est enfin disponible en ligne. Des canaux martiens de Lowell aux sites d’atterrissage de Venera sur Vénus, en voici quelques pépites.
Henrik Hargitai. © DR Mers lunaires, montagnes de Vénus, rives martiennes… « La cartographie des astres a débuté en Europe vers 1600 pour s’étendre aux États-Unis et en Union soviétique au XXe siècle, puis plus récemment, au Japon et à la Chine. Aujourd’hui, il y a une telle prolifération d’informations sur les planètes du Système solaire, en provenance d’une multitude d’institutions, qu’il est devenu difficile de s’y retrouver pour le chercheur ou le simple citoyen. Une base de données commune était nécessaire », explique Henrik Hargitai.

Cet astronome de l’université de Budapest (Hongrie) s’est donc mis en tête de produire l’atlas des cartes planétaires le plus complet jamais réalisé. « Dès 2001, j’ai commencé à archiver toutes les...
Recevez Ciel & Espace pour moins de 6€/mois

Et beaucoup d'autres avantages avec l'offre numérique.

Voir les offres

Nous avons sélectionné pour vous

  • Matériel d'observation : l'indispensable guide d'achat

    Nous venons de publier une nouvelle édition numérique du numéro spécial matériel #2 regroupant nos tests de lunettes, de montures, d’oculaires et de jumelles. En tout, vous retrouverez 90 tests de matériel à travers les deux numéro spéciaux, le 1er est consacré aux télescopes. Ils sont accessibles sur notre site web ou dans notre application « Ciel et Espace, Le + »

  • Un nouveau scénario pour l’origine des anneaux de Saturne

    Depuis que la composition et la masse des anneaux de Saturne sont mieux connues, grâce notamment à la sonde Cassini, les astronomes multiplient les modèles pour décrire leur formation. Mais aussi leur âge. Un chercheur de l’université de Toronto s’y colle cette fois avec, au départ de tout, une collision entre un satellite de Saturne et une comète.

  • L’insoutenable gravité de l’Univers, expliquée par Gabriel Chardin

    La gravitation reste une énigme. Elle résiste toujours à la physique quantique, qui décrit l’infiniment petit… Et si l’antimatière était la clé du mystère, comme le propose le théoricien Gabriel Chardin ?