Nous pourrions atteindre Proxima du Centaure d’ici 2100

Une voile propulsée par un faisceau laser pourrait rejoindre l’étoile la plus proche en 20 ans. © Breakthrough Starshot
Un an et demi après le lancement du projet Breakthrough Starshot, parrainé par Stephen Hawking et financé à hauteur de 100 M$ par le milliardaire Yuri Milner, les travaux consacrés à la faisabilité d’un voyage interstellaire se multiplient. Qu’un engin terrien puisse atteindre Proxima du Centaure avant la fin du siècle paraît désormais possible.
« J’ai rejoint ce projet parce que s’il réussit, notre place dans l’Univers en sera bouleversée. Ce sera le plus grand pas en avant depuis Apollo ! Et une fois que nous serons sortis du Système solaire, j’ai l’espoir que nous recevrons un message d’une autre civilisation : “Bienvenue dans le club interstellaire”. » Abraham Loeb est représentatif de cette génération de chercheurs brillants qui s’autorisent à penser loin. Directeur de l’Institut d’astrophysique théorique et numérique, à Harvard, il a pris en 2016 la tête du conseil scientifique du Breakthrough Starshot. L’initiative, financée à hauteur de 100 millions de dollars par le milliardaire Yuri Milner et parrainée par l’astrophysicien britannique Stephen Hawking, consiste à démontrer la...
Recevez Ciel & Espace pour moins de 6€/mois

Et beaucoup d'autres avantages avec l'offre numérique.

Voir les offres

Nous avons sélectionné pour vous

  • Un nouveau scénario pour la naissance de Jupiter

    Sans les 320 masses terrestres de Jupiter, le Système solaire n'aurait pas le même visage. Et pourtant, les astrophysiciens ne comprennent pas vraiment comment la planète géante s'est formée. Un nouveau scénario entend lever le mystère.

  • On sait enfin ce qui a dessiné une grande comète sur le sol lunaire

    Observée depuis longtemps, étudiée depuis l’orbite par astronautes et satellites, l’étrange formation blanche Reiner Gamma vient enfin de révéler son origine.

  • Soyouz MS 10 échoue à rejoindre l’ISS

    Les astronautes Alexeï Ovchinin et Nick Hague, partis ce 11 octobre 2018 de Baïkonour à bord du Soyouz MS10 ont dû revenir sur Terre prématurément, seulement quelques minutes après leur lancement à cause d’une défaillance de leur fusée.