New Horizons, la mission qui a bien failli ne jamais voir Pluton

Vue d’artiste de la sonde New Horizons. © DR
Le 1er janvier 2019, après Pluton, la sonde New Horizons survolera Ultima Thule, alias l’astéroïde 2014 MU69. Un doublé fantastique pour une mission qui a failli ne jamais exister, comme son responsable, Alan Stern, le raconte dans un livre passionnant.
Concevoir une sonde est une aventure de longue haleine, astronomes et ingénieurs du spatial le savent bien. Pour New Horizons, l’affaire a tourné à l’épopée, voire l’odyssée homérique aux multiples rebondissements. L’exploratrice de Pluton et bientôt d’Ultima Thulé, ce 1er janvier 2019, a bien failli ne jamais s’envoler vers les confins du Système solaire. Ses concepteurs, Alan Stern et David Grinspoon, racontent leur parcours semé d’embûches dans un livre bien documenté : Chasing New Horizons

La naissance d’une mission vers Pluton date de mai 1989. À cette époque, son satellite Charon et son atmosphère avaient été découverts et la lointaine planète devient scientifiquement très intéressante.

Le groupe Pluto Underground Le jeune Alan Stern (31 ans)
...
Recevez Ciel & Espace pour moins de 6€/mois

Et beaucoup d'autres avantages avec l'offre numérique.

Voir les offres

Nous avons sélectionné pour vous

  • Fin de parcours pour les fusées russes Proton

    La Russie va mettre fin à la production de ses lanceurs Proton, conçus dans les années 1960 et qui avaient notamment servi à satelliser les stations Saliout ainsi que les modules de la station Mir ou encore de l’ISS.

  • Découverte d’eau sur l’exoplanète K2-18b… mais pas d'eau liquide

    Pour la première fois, des chercheurs ont détecté de l’eau dans l’atmosphère d’une exoplanète située dans la zone habitable de son étoile. Mais attention, cette eau n’est probablement pas liquide. Et la planète en question, K2-18b, est loin d’être une jumelle de la Terre.

  • Les astronomes traquent la première comète interstellaire

    Alerte ! La première comète venue d’un autre système planétaire pourrait bien avoir été découverte. Dans l’attente de nouvelles nuits d’observation pour en préciser la trajectoire et confirmer qu’elle provient de l’extérieur du Système solaire, l’engouement pour l’objet baptisé provisoirement C/2019 Q4 est total.