Météosat 9 saisit la météorite de Russie

Le panache de la météorite de Russie, photographié en infrarouge par Météosat 9. Crédit : Eumetsat.

Le petit corps céleste qui s'est désintégré dans l'atmosphère au-dessus de Tcheliabinsk, en Russie, a été vu par le satellite Météosat 9, situé à 36000 km d'altitude. L'objet lancé à 30 km/s était alors juste sur le limbe terrestre, à la limite de la visibilité pour le satellite.

Le panache laissé par l'astéroïde à haute altitude est d'autant plus visible que l'image de Météosat 9 a été prise dans l'infrarouge, qui permet de bien mettre en évidence les différences de température.

Grâce à cette image datée de 3 h 15 TU (soit 4 h 15 en France, et 9 h 15 à Tcheliabinsk), sur laquelle une projection a été appliquée pour qu'elle semble prise de dessus, on voit aisément la trajectoire d'arrivée du bolide. Celle-ci va bien du nord-est vers le sud-ouest, comme l'avaient indiqué les premiers témoignages.

Une animation est visible sur le site d'Eumetsat et montre la dispersion du panache. Météosat 10 a aussi observé le bolide, ce qui a permis de produire une animation de la rentrée atmosphérique du bolide.

Philippe Henarejos, le 15 février 2013.

Recevez Ciel & Espace pour moins de 6€/mois

Et beaucoup d'autres avantages avec l'offre numérique.

Voir les offres

Commentaires

Nous avons sélectionné pour vous

  • La première fusée lunaire SLS est au complet !

    La Nasa a enfin assemblé en entier sa première fusée lunaire du programme Artemis. Au centre spatial Kennedy, en Floride, la capsule qui doit aller contourner la Lune sans équipage d’ici à quelques mois est au sommet du lanceur géant.

  • Vidéo : Survolez Jupiter

    En produisant un panorama complet de Jupiter, notre journaliste Jean-Luc Dauvergne a réalisé une vidéo dévoilant les pôles de Jupiter, et permettant de faire le tour de la planète à 360°.

  • Le Very Large Telescope détaille 42 astéroïdes situés entre Mars et Jupiter

    A l’aide d’un système optique de pointe, l’observatoire européen du Very Large Telescope a accompli l’exploit de détailler 42 astéroïdes situés à des centaines de millions de kilomètres de la Terre.