Mars Express et Curiosity ont-ils vraiment détecté du méthane sur la planète Mars ?

Vue d’artiste de la sonde Mars Express. © ESA
Du méthane aurait bien été détecté sur la planète rouge en 2013, affirme une équipe de chercheurs après avoir analysé les données de Curiosity et de Mars Express. Un gaz qui intéresse beaucoup les planétologues car, sur Terre, il est une des signatures de la vie. Mais certains d’entre eux prennent l’annonce avec prudence...
Dans toute enquête bien menée, une étape incontournable : le recoupement des sources. C’est ce à quoi a procédé une équipe de chercheurs menés par Marco Giurana, de l’Institut d’astrophysique de Rome et pubiée le 1er avril 2019 dans Nature Geoscience. Les scientifiques ont passé en revue les données recueillies par le rover Curiosity le 15 juin 2013, dans le cratère Gale sur Mars. À cette date précise, l’astromobile de la Nasa, qui chemine sur le sol de la planète rouge depuis août 2012, détecte un pic de méthane grâce à son TLS (Tunable Laser Spectometer) : autour de 10 ppb (parties par milliard), c’est-à-dire que, pour 1 milliard de molécules dans l’atmosphère martienne, 10 sont du méthane. C’est très peu, mais c’est néanmoins un pic, car en plusieurs...
Recevez Ciel & Espace pour moins de 6€/mois

Et beaucoup d'autres avantages avec l'offre numérique.

Voir les offres

Nous avons sélectionné pour vous

  • La jeune Jupiter a-t-elle été percutée par une grosse planète ?

    Un corps dix fois plus massif que la Terre serait entré en collision avec la géante du Système solaire quand elle était encore en train de se former. L’immense impact permettrait d’expliquer l’étrange structure interne de la planète, mesurée par la sonde Juno.

  • Les robots débarquent dans la station spatiale internationale

    Le prochain vaisseau Soyouz à décoller pour rejoindre la Station spatiale internationale (ISS) ne comptera aucun astronaute à bord, seulement le robot humanoïde russe Fedor. Plus tard cette année, il devrait être rejoint par Robonaut 2, de conception américaine, qui retrouvera l’espace après plusieurs mois au sol pour réparations.

  • Anneaux de Saturne : leur jeunesse supposée est-elle déjà caduque ?

    A-t-on conclu trop vite au jeune âge des anneaux de Saturne ? Depuis 2017, le lot de mesures livré par la sonde Cassini dans ses derniers instants donne du grain à moudre aux astronomes. Mûrement réfléchi, le modèle le plus robuste pourrait finalement être celui d’anneaux anciens. Enquête.