Les télescopes de la start-up française Share My Space surveillent les satellites

L'un des télescopes de la start-up Share My Space © Share My Space
Fondée en 2017, la jeune entreprise française a installé en France s une station d’observation comptant parmi les quatre dont elle dispose à travers le monde. En pointant satellites et débris spatiaux, leurs données servent à alerter sur les risques de collisions en orbite.
« En 2017, on comptait environ 2000 satellites actifs en orbite terrestre. En 2023, il y en a 10000. » Ajoutez à cela des centaines de milliers de débris. Tandis que la population orbitale continue de croître à grand pas, le constat de Romain Lucken est simple : il y a un besoin accru de surveillance spatiale. C’est pour répondre à ce besoin qu’il a cofondé en 2017 la société Share My Space. Six ans plus tard, « nous sommes dans un mode opérationnel et possédons une quinzaine de clients, affiche le président de la société spatiale. Nos données ont contribué à l’envoi d’alertes dont certaines ont débouché sur des manœuvres orbitales de la part de satellites. » Les données commercialisées par Share My Space viennent aujourd’hui compléter les services
« En 2017, on comptait environ 2000 satellites actifs en orbite terrestre. En 2023, il y en a 10000. » Ajoutez à cela des centaines de milliers de débris. Tandis que la population orbitale continue de croître à grand pas, le constat de Romain Lucken est simple : il y a un besoin accru de surveillance spatiale. C’est pour répondre à ce besoin qu’il a cofondé en 2017 la société Share My Space. Six ans plus tard, « nous sommes dans un mode opérationnel et possédons une quinzaine de clients, affiche le président de la société spatiale. Nos données ont contribué à l’envoi d’alertes dont certaines ont débouché sur des manœuvres orbitales de la part de satellites. »

Les données commercialisées par Share My Space viennent aujourd’hui compléter les services
...
Recevez Ciel & Espace pour moins de 6€/mois

Et beaucoup d'autres avantages avec l'offre numérique.

Voir les offres

Nous avons sélectionné pour vous

  • L’astéroïde Dimorphos a été déformé par l’impact de la sonde Dart

    En 2022, la mission Dart entrait en collision avec l’astéroïde Dimorphos. Télescopes spatiaux et terrestres ont alors scruté les conséquences de l’impact sous toutes les coutures. Et les premières analyses viennent de tomber : Dimorphos est un agrégat de roche peu résistant. Une bonne nouvelle pour la défense planétaire.

  • Des étoiles mystérieuses se forment en bordure des galaxies

    De jeunes étoiles situées en périphérie des galaxies ont été découvertes en grand nombre grâce à l’observatoire spatial Galex. Leur présence étonne les astronomes, et ce, d’autant plus qu’ils n’étaient pas parvenus jusqu’ici à observer les nébuleuses dans lesquelles elles se sont formées.

  • Grand entretien avec Jean-Marc Bonnet-Bidaud : Les découvertes de demain se feront-elles en Chine ?

    Longtemps ignorée de l’Europe, l’apport technique de la Chine, nourrie de multiples innovations, pointe l’efficacité de ses méthodes et de son approche originale. En partant de l’astronomie, Jean-Marc Bonnet-Bidaud s’est intéressé à la science chinoise ancienne et à la pensée qui a présidé à son émergence.