Les lanceurs de Space X prêts à repartir ?

« Sur terre et en mer ». Le PDG de Space X, Elon Musk, résume l'exploit de sa société en une image, publiée via son compte Twitter. Elle montre l'arrière des deux seuls lanceurs de la fusée Falcon9 que SpaceX a récupéré lors de deux atterrissages réussis.

Celui de gauche est le lanceur récupéré le 21 décembre 2015, le second à droite a réalisé le même exploit le 8 avril après avoir lancé avec succès la capsule de ravitaillement Dragon vers l'ISS. Ce lanceur a atterri avec succès sur une barge en mer au large du cap Canaveral et vient d'être ramené dans les locaux de SpaceX.

Ces deux récupérations marquent une première historique pour l'histoire du spatial. Rien ne dit cependant s'ils seront considérés à l'avenir comme un tournant ou un simple record. En effet, tout l'intérêt de récupérer ces lanceurs est de les réutiliser afin de réduire les coûts de production des fusées (dont l'essentiel se situe justement dans les moteurs). Si le premier étage récupéré en décembre ne sera pas réutilisé (Elon Musk compte le conserver comme « artefact historique »), l'excuse ne tient plus pour le nouveau lanceur récupéré sur sa barge. Elon Musk annonce ainsi qu'il redécollera « dans les 3 ou 4 prochains mois ».

Recevez Ciel & Espace pour moins de 6€/mois

Et beaucoup d'autres avantages avec l'offre numérique.

Voir les offres

Commentaires

Nous avons sélectionné pour vous

  • Le télescope Hubble détaille la nouvelle grande tempête de Jupiter

    La Grande Tache Rouge, la petite tache rouge, mais également, la grande tempête blanche sont toutes sur une photo exceptionnelle prise avec le télescope spatial Hubble le 25 août 2020.

  • Planète en feu

    Les incendies de forêts qui ravagent la côte ouest des Etats-Unis sont visibles depuis très loin dans l’espace. Les satellites permettent de prendre la mesure de la catastrophe.

  • Le lanceur européen Vega réussit son retour en vol

    Après son premier échec, en juillet 2019, le petit lanceur à poudre Vega, de l’Agence spatiale européenne (ESA) a parfaitement accompli sa mission en plaçant sur orbite 53 microsatellites.