Les autres Jupiter manquent à l’appel !

L’observatoire du Very Large Telescope, au Cerro Paranal (Chili). © ESO
Encore une confirmation du caractère atypique de notre Système solaire. Les astronomes cherchent si d’autres étoiles possèdent une planète géante à la distance de Jupiter ou de Saturne. Et leurs premiers résultats sont bien en deçà des chiffres attendus. Or, nos deux géantes ont joué un rôle crucial dans l’apparition de la Terre…
Avec ses deux planètes géantes Jupiter et Saturne, tournant à distance de leur étoile en 12 et 30 ans, le Système solaire est manifestement une perle rare. C’est ce que montrent les premiers résultats obtenus par deux instruments capables de photographier les exoplanètes à très haute résolution : Sphere et GPI. Tous deux sont installés sur des télescopes géants de 8 m de diamètre : Sphere équipe le Very Large Telescope européen ; GPI, le Gemini Sud américain. Et l’un comme l’autre aurait dû découvrir des dizaines de planètes semblables à Jupiter et à Saturne, tournant loin de leur soleil. Mais depuis leur début de leur traque, ils n’en ont débusqué que le dixième de la quantité escomptée…

GPI et Sphere se sont lancés sur la piste des planètes géantes
...
Recevez Ciel & Espace pour moins de 6€/mois

Et beaucoup d'autres avantages avec l'offre numérique.

Voir les offres

Nous avons sélectionné pour vous

  • La « nation spatiale » d'Asgardia couronne son roi

    L'intronisation du chef de l'état d'Asgardia a lieu ce 25 juin à Vienne. Fondée en 2016 par le scientifique et entrepreneur russo-azerbaïdjanais Igor Ashurbeyli, ce « royaume spatial » autoproclamé compte déjà plus de 200 000 membres à travers le monde. Enquête.

  • Méthane martien : Curiosity relance le débat

    La nouvelle détection de méthane dans l’atmosphère de Mars par le robot Curiosity relance le débat sur l’origine de ce gaz : celle-ci est-elle biologique ou non ? Les scientifiques cherchent toujours à comprendre quel mécanisme peut le produire, mais aussi pourquoi il « s’évapore » partiellement en fonction des saisons.

  • Jumelles Omegon 2,1x42 : des « yeux de hibou » au banc d’essai

    Un type nouveau de jumelles surnommé « yeux de hibou » — grand diamètre, faible grossissement — fait sensation pour observer la Voie lactée. Nous avons testé le récent modèle de la marque Omegon et l’avons comparé aux jumelles Kasai et Vixen, testées en mars 2017. Avec des résultats surprenants, au regard des écarts de prix …