Les autres Jupiter manquent à l’appel !

L’observatoire du Very Large Telescope, au Cerro Paranal (Chili). © ESO
Encore une confirmation du caractère atypique de notre Système solaire. Les astronomes cherchent si d’autres étoiles possèdent une planète géante à la distance de Jupiter ou de Saturne. Et leurs premiers résultats sont bien en deçà des chiffres attendus. Or, nos deux géantes ont joué un rôle crucial dans l’apparition de la Terre…
Avec ses deux planètes géantes Jupiter et Saturne, tournant à distance de leur étoile en 12 et 30 ans, le Système solaire est manifestement une perle rare. C’est ce que montrent les premiers résultats obtenus par deux instruments capables de photographier les exoplanètes à très haute résolution : Sphere et GPI. Tous deux sont installés sur des télescopes géants de 8 m de diamètre : Sphere équipe le Very Large Telescope européen ; GPI, le Gemini Sud américain. Et l’un comme l’autre aurait dû découvrir des dizaines de planètes semblables à Jupiter et à Saturne, tournant loin de leur soleil. Mais depuis leur début de leur traque, ils n’en ont débusqué que le dixième de la quantité escomptée…

GPI et Sphere se sont lancés sur la piste des planètes géantes
...
Recevez Ciel & Espace pour moins de 6€/mois

Et beaucoup d'autres avantages avec l'offre numérique.

Voir les offres

Nous avons sélectionné pour vous

  • Fin de parcours pour les fusées russes Proton

    La Russie va mettre fin à la production de ses lanceurs Proton, conçus dans les années 1960 et qui avaient notamment servi à satelliser les stations Saliout ainsi que les modules de la station Mir ou encore de l’ISS.

  • Découverte d’eau sur l’exoplanète K2-18b… mais pas d'eau liquide

    Pour la première fois, des chercheurs ont détecté de l’eau dans l’atmosphère d’une exoplanète située dans la zone habitable de son étoile. Mais attention, cette eau n’est probablement pas liquide. Et la planète en question, K2-18b, est loin d’être une jumelle de la Terre.

  • Les astronomes traquent la première comète interstellaire

    Alerte ! La première comète venue d’un autre système planétaire pourrait bien avoir été découverte. Dans l’attente de nouvelles nuits d’observation pour en préciser la trajectoire et confirmer qu’elle provient de l’extérieur du Système solaire, l’engouement pour l’objet baptisé provisoirement C/2019 Q4 est total.