Les autres Jupiter manquent à l’appel !

L’observatoire du Very Large Telescope, au Cerro Paranal (Chili). © ESO
Encore une confirmation du caractère atypique de notre Système solaire. Les astronomes cherchent si d’autres étoiles possèdent une planète géante à la distance de Jupiter ou de Saturne. Et leurs premiers résultats sont bien en deçà des chiffres attendus. Or, nos deux géantes ont joué un rôle crucial dans l’apparition de la Terre…
Avec ses deux planètes géantes Jupiter et Saturne, tournant à distance de leur étoile en 12 et 30 ans, le Système solaire est manifestement une perle rare. C’est ce que montrent les premiers résultats obtenus par deux instruments capables de photographier les exoplanètes à très haute résolution : Sphere et GPI. Tous deux sont installés sur des télescopes géants de 8 m de diamètre : Sphere équipe le Very Large Telescope européen ; GPI, le Gemini Sud américain. Et l’un comme l’autre aurait dû découvrir des dizaines de planètes semblables à Jupiter et à Saturne, tournant loin de leur soleil. Mais depuis leur début de leur traque, ils n’en ont débusqué que le dixième de la quantité escomptée…

GPI et Sphere se sont lancés sur la piste des planètes géantes
...
Recevez Ciel & Espace pour moins de 6€/mois

Et beaucoup d'autres avantages avec l'offre numérique.

Voir les offres

Nous avons sélectionné pour vous

  • Xavier Pasco : « La Nasa ne sait plus pourquoi elle est là »

    À l’heure où la Maison-Blanche vient de publier sa proposition de budget 2019 pour la Nasa, l’agence spatiale américaine subit une crise plus profonde, existentielle. C’est l’analyse de Xavier Pasco, spécialiste des questions spatiales à la Fondation pour la recherche stratégique.

  • La galaxie d’Andromède est née d’une collision

    La galaxie M31, voisine de notre Voie lactée, serait beaucoup plus jeune que prévu. Et elle résulterait de la fusion de deux galaxies. C’est la découverte réalisée par une équipe franco-chinoise de l’observatoire de Paris.

  • Comment les trous noirs dirigent la vie des galaxies

    Le taux de formation stellaire d’une galaxie dépend de la taille de son trou noir central, d’après une étude parue dans la revue “Nature” en janvier 2018. Chez les grandes galaxies, plus le trou noir est massif, plus la création d’étoiles est efficace, mais brève…