Les astronomes ont-ils détecté deux étoiles à neutrons d’un type nouveau ?

Vue d’artiste d’un pulsar. © J. Peter
Une équipe de l’université de Sydney a découvert une étoile à neutrons dont la période de rotation est trop lente pour être habituelle. C’est la deuxième en quelques mois…
« Soit on a été très chanceux, soit c’est le début d’une nouvelle ère où on va détecter des objets plus lents, avance Guillaume Voisin, astrophysicien au CNRS, spécialiste des pulsars. Ledit objet « plus lent » est une étoile à neutrons dotée d’une période de rotation de 76 secondes. Appelé PSR J0901-4046, il a été découvert grâce au réseau de radiotélescopes Meerkat, installé en Afrique du Sud. Et il pourrait n’être que l’un des premiers représentants d’une population de milliers d’autres… « En théorie, les modèles disent que cet astre ne devrait pas être détectable », affirme Micuela Oertel, directrice de recherche au CNRS. Les étoiles à neutrons sont en effet des résidus compacts et très denses (quelques kilomètres de diamètre)
« Soit on a été très chanceux, soit c’est le début d’une nouvelle ère où on va détecter des objets plus lents, avance Guillaume Voisin, astrophysicien au CNRS, spécialiste des pulsars. Ledit objet « plus lent » est une étoile à neutrons dotée d’une période de rotation de 76 secondes. Appelé PSR J0901-4046, il a été découvert grâce au réseau de radiotélescopes Meerkat, installé en Afrique du Sud. Et il pourrait n’être que l’un des premiers représentants d’une population de milliers d’autres…

« En théorie, les modèles disent que cet astre ne devrait pas être détectable », affirme Micuela Oertel, directrice de recherche au CNRS. Les étoiles à neutrons sont en effet des résidus compacts et très denses (quelques kilomètres de diamètre)...
Recevez Ciel & Espace pour moins de 6€/mois

Et beaucoup d'autres avantages avec l'offre numérique.

Voir les offres

Nous avons sélectionné pour vous

  • Exploration spatiale : que fait l’Europe ?

    A quelques semaines d’une réunion cruciale pour le futur de l’exploration spatiale en Europe, Ciel & Espace publie un hors-série exceptionnel. Présence sur la Lune, accès indépendant à l’espace, exploration robotique de Mars. Nous y faisons le tour des enjeux actuels.

  • Bill Nelson, de la Nasa : « Nous sommes dans une course à la Lune contre les Chinois »

    Participation de l’Europe au programme lunaire Artemis, rapports avec la Russie, concurrence de la Chine : l’administrateur de la Nasa détaille pour Ciel & espace les nouveaux enjeux de l’agence spatiale américaine. Une interview réalisée lors de sa venue à Paris.

  • Anneaux de Saturne : sont-ils nés d’une ancienne lune ?

    Selon des astronomes américains, un satellite aujourd’hui disparu est à l’origine de la formation des anneaux de la planète géante, ainsi que de l’inclinaison de son axe de rotation. Un scénario reposant sur la thèse d’anneaux jeunes, loin de faire l’unanimité.