Le top 10 des plus belles épaves de l’espace

Vue d’artiste de la sonde Mars 3 et de son petit rover. © Bohemia Interactive
L’exploration du Système solaire, ce n’est pas du gâteau ! Si les succès sont triomphants, les échecs sont, eux, d’autant plus cuisants. Découvrez 10 missions égarées sur Mars, la Lune ou dans l’espace. Dix sondes perdues… ou retrouvées des années après !
10. Nozomi : le coup de la panne Vue d’artiste de la sonde japonaise Nozomi devant la planète Mars. © Wizualizacja Nozomi (« espoir » en japonais) est la première sonde envoyée par le Japon vers une autre planète. Elle devait arriver sur Mars le 11 octobre 1999 pour y étudier son atmosphère et surtout pour comprendre pourquoi, aujourd’hui, la majeure partie de celle-ci a disparu. Malheureusement, Nozomi n’atteindra jamais l’orbite idéale pour réaliser ses mesures. Une soupape défectueuse a pompé une part importante du carburant durant son trajet autour de la Terre, laissant la sonde à sec et incapable de se propulser vers la planète rouge.

Préparation de la sonde Nozomi. © Isas/Jaxa Du coup, l’équipe au sol change de plan : la sonde sera placée sur
...
Recevez Ciel & Espace pour moins de 6€/mois

Et beaucoup d'autres avantages avec l'offre numérique.

Voir les offres

Nous avons sélectionné pour vous

  • Jim Bridenstine devient (enfin) administrateur de la Nasa

    Le Sénat américain, par un vote serré intervenu le 19 avril 2018, a mis fin au plus long intérim à la tête de la Nasa. Jim Bridenstine, membre du Congrès pour le parti républicain, devient ainsi le treizième administrateur de l’agence spatiale américaine.

  • Matière noire : les physiciens passent à l’axion

    Lassés de plusieurs décennies de recherches vaines, certains physiciens délaissent les particules hypothétiques nommées « wimps » pour une autre forme possible de matière noire : les axions. Une expérience américaine vient d’atteindre la sensibilité requise pour les détecter.

  • TESS doit trouver des exoplanètes habitables autour d’étoiles proches

    Le télescope spatial TESS a rejoint l’espace le 19 avril 2018, depuis cap Canaveral à bord d’une fusée Falcon 9. Le nouveau chasseur d’exoplanètes de la Nasa poursuivra la mission de Kepler, bientôt hors-service, avec une approche différente.