Le top 10 des plus belles épaves de l’espace

Vue d’artiste de la sonde Mars 3 et de son petit rover. © Bohemia Interactive
L’exploration du Système solaire, ce n’est pas du gâteau ! Si les succès sont triomphants, les échecs sont, eux, d’autant plus cuisants. Découvrez 10 missions égarées sur Mars, la Lune ou dans l’espace. Dix sondes perdues… ou retrouvées des années après !
10. Nozomi : le coup de la panne Vue d’artiste de la sonde japonaise Nozomi devant la planète Mars. © Wizualizacja Nozomi (« espoir » en japonais) est la première sonde envoyée par le Japon vers une autre planète. Elle devait arriver sur Mars le 11 octobre 1999 pour y étudier son atmosphère et surtout pour comprendre pourquoi, aujourd’hui, la majeure partie de celle-ci a disparu. Malheureusement, Nozomi n’atteindra jamais l’orbite idéale pour réaliser ses mesures. Une soupape défectueuse a pompé une part importante du carburant durant son trajet autour de la Terre, laissant la sonde à sec et incapable de se propulser vers la planète rouge.

Préparation de la sonde Nozomi. © Isas/Jaxa Du coup, l’équipe au sol change de plan : la sonde sera placée sur
...
Recevez Ciel & Espace pour moins de 6€/mois

Et beaucoup d'autres avantages avec l'offre numérique.

Voir les offres

Nous avons sélectionné pour vous

  • Fin de parcours pour les fusées russes Proton

    La Russie va mettre fin à la production de ses lanceurs Proton, conçus dans les années 1960 et qui avaient notamment servi à satelliser les stations Saliout ainsi que les modules de la station Mir ou encore de l’ISS.

  • Découverte d’eau sur l’exoplanète K2-18b… mais pas d'eau liquide

    Pour la première fois, des chercheurs ont détecté de l’eau dans l’atmosphère d’une exoplanète située dans la zone habitable de son étoile. Mais attention, cette eau n’est probablement pas liquide. Et la planète en question, K2-18b, est loin d’être une jumelle de la Terre.

  • Les astronomes traquent la première comète interstellaire

    Alerte ! La première comète venue d’un autre système planétaire pourrait bien avoir été découverte. Dans l’attente de nouvelles nuits d’observation pour en préciser la trajectoire et confirmer qu’elle provient de l’extérieur du Système solaire, l’engouement pour l’objet baptisé provisoirement C/2019 Q4 est total.