Le sénat américain fait planer la menace d’un abandon de la mission de retour d’échantillons martiens

La campagne de retour d'échantillons de la Nasa et de l'Esa implique le rover Perseverance, deux petits hélicoptères, un atterrisseur, une fusée martienne et une sonde chargée du transport sur le trajet Mars-Terre. Crédit : Nasa
Dans un rapport publié ce 13 juillet 2023, le comité du sénat américain chargé de superviser le budget de la Nasa évoque une possible annulation de MSR (Mars Sample Return). L’agence spatiale américaine est sommée de proposer un profil de coûts maîtrisé sous six mois.
Le mot est simplement prononcé au détour d’une phrase, mais il a de quoi inquiéter tous ceux qui attendent impatiemment MSR (Mars Sample Return), la grande mission de retour d’échantillons martiens préparée par la Nasa et l’Esa pour les années 2028-2033. Ce 13 juillet, en annexe de sa proposition de budget pour 2024, le comité sénatorial américain chargé de superviser les finances de la Nasa a sommé l’agence de produire, sous six mois, un profil de coûts de la mission tenant dans une enveloppe de 5,3 milliards de dollars. Faute de quoi, la Nasa devra repenser en profondeur MSR, « sous peine d’annulation de la mission. » Profil général de la mission Mars Sample Return. Lancé en 2020, le rover Perseverance a déjà commencé la collecte d'échantillons.
Le mot est simplement prononcé au détour d’une phrase, mais il a de quoi inquiéter tous ceux qui attendent impatiemment MSR (Mars Sample Return), la grande mission de retour d’échantillons martiens préparée par la Nasa et l’Esa pour les années 2028-2033.

Ce 13 juillet, en annexe de sa proposition de budget pour 2024, le comité sénatorial américain chargé de superviser les finances de la Nasa a sommé l’agence de produire, sous six mois, un profil de coûts de la mission tenant dans une enveloppe de 5,3 milliards de dollars. Faute de quoi, la Nasa devra repenser en profondeur MSR, « sous peine d’annulation de la mission. »

Profil général de la mission Mars Sample Return. Lancé en 2020, le rover Perseverance a déjà commencé la collecte d'échantillons....
Recevez Ciel & Espace pour moins de 6€/mois

Et beaucoup d'autres avantages avec l'offre numérique.

Voir les offres

Nous avons sélectionné pour vous

  • L’astéroïde Dimorphos a été déformé par l’impact de la sonde Dart

    En 2022, la mission Dart entrait en collision avec l’astéroïde Dimorphos. Télescopes spatiaux et terrestres ont alors scruté les conséquences de l’impact sous toutes les coutures. Et les premières analyses viennent de tomber : Dimorphos est un agrégat de roche peu résistant. Une bonne nouvelle pour la défense planétaire.

  • Des étoiles mystérieuses se forment en bordure des galaxies

    De jeunes étoiles situées en périphérie des galaxies ont été découvertes en grand nombre grâce à l’observatoire spatial Galex. Leur présence étonne les astronomes, et ce, d’autant plus qu’ils n’étaient pas parvenus jusqu’ici à observer les nébuleuses dans lesquelles elles se sont formées.

  • Grand entretien avec Jean-Marc Bonnet-Bidaud : Les découvertes de demain se feront-elles en Chine ?

    Longtemps ignorée de l’Europe, l’apport technique de la Chine, nourrie de multiples innovations, pointe l’efficacité de ses méthodes et de son approche originale. En partant de l’astronomie, Jean-Marc Bonnet-Bidaud s’est intéressé à la science chinoise ancienne et à la pensée qui a présidé à son émergence.