Le sénat américain fait planer la menace d’un abandon de la mission de retour d’échantillons martiens

La campagne de retour d'échantillons de la Nasa et de l'Esa implique le rover Perseverance, deux petits hélicoptères, un atterrisseur, une fusée martienne et une sonde chargée du transport sur le trajet Mars-Terre. Crédit : Nasa
Dans un rapport publié ce 13 juillet 2023, le comité du sénat américain chargé de superviser le budget de la Nasa évoque une possible annulation de MSR (Mars Sample Return). L’agence spatiale américaine est sommée de proposer un profil de coûts maîtrisé sous six mois.
Le mot est simplement prononcé au détour d’une phrase, mais il a de quoi inquiéter tous ceux qui attendent impatiemment MSR (Mars Sample Return), la grande mission de retour d’échantillons martiens préparée par la Nasa et l’Esa pour les années 2028-2033. Ce 13 juillet, en annexe de sa proposition de budget pour 2024, le comité sénatorial américain chargé de superviser les finances de la Nasa a sommé l’agence de produire, sous six mois, un profil de coûts de la mission tenant dans une enveloppe de 5,3 milliards de dollars. Faute de quoi, la Nasa devra repenser en profondeur MSR, « sous peine d’annulation de la mission. » Profil général de la mission Mars Sample Return. Lancé en 2020, le rover Perseverance a déjà commencé la collecte d'échantillons.
Le mot est simplement prononcé au détour d’une phrase, mais il a de quoi inquiéter tous ceux qui attendent impatiemment MSR (Mars Sample Return), la grande mission de retour d’échantillons martiens préparée par la Nasa et l’Esa pour les années 2028-2033.

Ce 13 juillet, en annexe de sa proposition de budget pour 2024, le comité sénatorial américain chargé de superviser les finances de la Nasa a sommé l’agence de produire, sous six mois, un profil de coûts de la mission tenant dans une enveloppe de 5,3 milliards de dollars. Faute de quoi, la Nasa devra repenser en profondeur MSR, « sous peine d’annulation de la mission. »

Profil général de la mission Mars Sample Return. Lancé en 2020, le rover Perseverance a déjà commencé la collecte d'échantillons....
Recevez Ciel & Espace pour moins de 6€/mois

Et beaucoup d'autres avantages avec l'offre numérique.

Voir les offres

Nous avons sélectionné pour vous

  • La liste des 722 villes et villages étoilés de France devrait bientôt s’allonger

    L’ANPCEN, association qui milite pour la protection du ciel nocturne, a lancé en juin l’édition 2024 de son concours « villes et villages étoilés ». 722 communes ont déjà obtenu ce label par le passé. Nous en publions la liste intégrale, retrouvez-les sur notre carte !

  • Destruction en vol d’une Falcon 9 de SpaceX : quelles conséquences ?

    Dans la nuit du 11 au 12 juillet, le deuxième étage de la fusée Falcon 9 s’est endommagé juste avant la mise sur orbite de ses satellites. Ce premier échec depuis 2016 n’est pas sans répercussion sur un calendrier chargé de lancements, parmi lesquels des vols habités prévus dès cet été.

  • To the Moon, le film qui ne choisit pas

    L’État américain aurait imposé à la Nasa de tourner en studio les premiers pas sur la Lune de Neil Armstrong, pour que la victoire par l’image sur les Russes soit totale. Tel est le propos de « To the Moon », qui sort dans les cinémas en France le 10 juillet ; un film présenté comme une comédie, mais qui oscille entre plusieurs genres sans jamais choisir.