Le satellite BlueWalker 3 brille autant que les plus grosses étoiles, et c’est un problème

Satellite BlueWalker 3. Illustration : © AST SpaceMobile
L’un des objets célestes les plus brillants du ciel nocturne n’est ni Sirius ni Vénus… Mais BlueWalker 3, un satellite lancé en 2022 qui reflète la lumière du Soleil au point d’être aveuglant pour les astronomes. Un cas emblématique d’un problème de plus en plus préoccupant pour la communauté scientifique.
En ce mois d’octobre 2023, la planète Jupiter est particulièrement brillante dans le ciel nocturne, tout près de la Lune. Mais depuis des semaines, la planète géante est concurrencée par BlueWalker 3. Ce n’est ni une comète, ni une planète, ni une étoile, mais un simple satellite. « Depuis son lancement en septembre 2022, il est devenu l’un des objets les plus visibles dans le ciel nocturne, résume Sangeetha Nandakumar, astronome à l’université de Bonn. C’est un prototype très grand, et plusieurs autres du même genre doivent être lancés prochainement. » Observation du satellite BlueWalker 3 depuis l’observatoire marocain d’Oukaïmeden, le 16 novembre 2022. © CLEOsat/Oukaimeden Obs./IAU CPS/A.E. Kaeouach La chercheuse a publié une étude dans Nature,
En ce mois d’octobre 2023, la planète Jupiter est particulièrement brillante dans le ciel nocturne, tout près de la Lune. Mais depuis des semaines, la planète géante est concurrencée par BlueWalker 3. Ce n’est ni une comète, ni une planète, ni une étoile, mais un simple satellite. « Depuis son lancement en septembre 2022, il est devenu l’un des objets les plus visibles dans le ciel nocturne, résume Sangeetha Nandakumar, astronome à l’université de Bonn. C’est un prototype très grand, et plusieurs autres du même genre doivent être lancés prochainement. »

Observation du satellite BlueWalker 3 depuis l’observatoire marocain d’Oukaïmeden, le 16 novembre 2022. © CLEOsat/Oukaimeden Obs./IAU CPS/A.E. Kaeouach La chercheuse a publié une étude dans Nature,...
Recevez Ciel & Espace pour moins de 6€/mois

Et beaucoup d'autres avantages avec l'offre numérique.

Voir les offres

Nous avons sélectionné pour vous

  • Avec Desi, une nouvelle fissure ouverte en cosmologie ?

    La première année d’observation du relevé céleste Desi suggère que l’énergie noire, qui accélère l’expansion de l’univers, pourrait avoir varié dans le temps. Un résultat qui défie notre compréhension de l’évolution cosmique et qui suscite tour à tour prudence, enthousiasme et curiosité chez les spécialistes.

  • Kamo’oalewa, l’astéroïde cible de la sonde Tianwen 2, est bien un morceau de Lune

    Le petit corps céleste qui gravite sur une orbite très voisine de celle de la Terre semble avoir la Lune pour origine. Outre sa composition, des simulations de trajectoire militent en ce sens. Un cratère est même suspecté : Giordano Bruno.

  • Expansion de l’Univers : la tension s’accroit sur la constante de Hubble

    L’Univers est en expansion. Soit. Mais à quelle vitesse ? Selon la méthode utilisée, ce taux d’expansion, ou constante de Hubble, varie. Et les mesures les plus récentes viennent encore confirmer cette tension. Au point que des cosmologistes mettent en cause les modèles théoriques les mieux établis.