Le module Mascot s'est posé sur l'astéroïde Ryugu

Vue d’artiste du module Mascot. © Jaxa
L'atterrisseur franco-allemand Mascot, largué un peu avant 4 h ce 3 octobre 2018 par la sonde japonaise Hayabusa 2, a atterri dans l'hémisphère Sud de l'astéroïde Ryugu.

Après une chute de 15 cm/s et plusieurs rebonds sur le sol chaotique du petit astre, notamment révélé par les images récentes du module Minerva-II1 et de ses deux atterrisseurs, l’engin de 10 kg s'est immobilisé la tête en bas sur le site baptisé « Alice au pays des merveilles » par les scientifiques de la mission Hayabusa 2. Une manoeuvre réalisée à l'aide de son bras motorisé a heureusement permis de le retourner.

Mascot réalise en ce moment même des mesures inédites de la composition de la surface d'un astéroïde à l'aide de quatre instruments, notamment le spectromètre MicrOmega, développé à l'Institut d'astrophysique spatiale, à Orsay.

Tirant parti de la très faible gravité régnant à la surface de Ryugu (100 000 fois inférieure à celle de la Terre), le module devrait effectuer un petit saut à l'aide d'une roue pour réaliser des mesures sur un autre site, éloigné de quelques mètres.

Son autonomie est de 12 à 15 heures. Des images sont attendues d'ici quelques jours.

Recevez Ciel & Espace pour moins de 6€/mois

Et beaucoup d'autres avantages avec l'offre numérique.

Voir les offres

Nous avons sélectionné pour vous

  • Un petit satellite débusqué autour de la comète Chury

    La vidéo diffusée par l’Agence spatiale européenne le 12 août 2019 montre un petit satellite de 4 m de diamètre en orbite autour de la comète Churyumov-Gerasimenko. Une découverte réalisée par un amateur, sur les images d’archives de la sonde Rosetta.

  • Noms en série sur Pluton

    Le 8 août 2019, l’UAI a sélectionné une nouvelle liste de noms pour les montagnes, plaines, cratères et autres vallées de Pluton.

  • Podcast : La science en chemin, avec Martin Turbet

    Découvrez un nouvel épisode de notre série consacrée aux jeunes docteurs, doctorants, enseignants, médiateurs, etc., qui ont ou qui sont en train d'achever leur formation supérieure en astronomie. Avec Martin Turbet, lauréat du prix de la thèse en astrophysique 2019 !