Le module Mascot s'est posé sur l'astéroïde Ryugu

Vue d’artiste du module Mascot. © Jaxa
L'atterrisseur franco-allemand Mascot, largué un peu avant 4 h ce 3 octobre 2018 par la sonde japonaise Hayabusa 2, a atterri dans l'hémisphère Sud de l'astéroïde Ryugu.

Après une chute de 15 cm/s et plusieurs rebonds sur le sol chaotique du petit astre, notamment révélé par les images récentes du module Minerva-II1 et de ses deux atterrisseurs, l’engin de 10 kg s'est immobilisé la tête en bas sur le site baptisé « Alice au pays des merveilles » par les scientifiques de la mission Hayabusa 2. Une manoeuvre réalisée à l'aide de son bras motorisé a heureusement permis de le retourner.

Mascot réalise en ce moment même des mesures inédites de la composition de la surface d'un astéroïde à l'aide de quatre instruments, notamment le spectromètre MicrOmega, développé à l'Institut d'astrophysique spatiale, à Orsay.

Tirant parti de la très faible gravité régnant à la surface de Ryugu (100 000 fois inférieure à celle de la Terre), le module devrait effectuer un petit saut à l'aide d'une roue pour réaliser des mesures sur un autre site, éloigné de quelques mètres.

Son autonomie est de 12 à 15 heures. Des images sont attendues d'ici quelques jours.

Recevez Ciel & Espace pour moins de 6€/mois

Et beaucoup d'autres avantages avec l'offre numérique.

Voir les offres

Nous avons sélectionné pour vous

  • Podcast : De l'inerte au vivant, une transition mystérieuse

    La Terre reste la seule planète connue à ce jour où la vie est apparue, il y a environ 4 milliards d'années. Comment la chimie a créé la vie, sur une planète alors bien différente d'aujourd'hui ? Pour notre deuxième épisode de la série "L’origine de la vie", nous recevons les chimistes Juan Fontecilla et Yannick Vallée.

  • Podcast : Aux origines de la vie, l'héritage des étoiles

    Comment les molécules de base du vivant ont-elles été incorporées à notre planète ? Et d’où venaient-elles ? Avec les astrophysiciens Cecilia Ceccarelli et Pierre Beck, premier épisode de notre série de dix podcasts consacrée à l’origine de la vie...

  • Archive Podcast : Comment se débarrasser des débris spatiaux ?

    Le 10 février 2009, les satellites de télécommunication Iridium-33 et Kosmos-2251 entraient en collision à plus de 40 000 km/h à 800 km au-dessus de la Sibérie. Une première. En septembre 2010, nous recevions l'expert au Cnes de la question des débris spatiaux, Christophe Bonnal. Les solutions qu'il présentait alors pour enrayer le problème restent d'actualité.