Le lieu où Philae a rebondi pour la deuxième fois sur la comète Chury a été identifié

Des chercheurs ont retrouvé le second point d’impact laissé par le robot Philae lors de son atterrissage mouvementé à la la surface de la comète Churyumov-Gerasimenko, en 2014.

Lors de sa descente épique vers la comète Chury le 12 novembre 2014, le module Philae a touché une première fois la surface avant de rebondir 2 fois. Son point d’atterrissage final avait été identifié 22 mois plus tard, mais il restait un flou sur le lieu de son second point d’impact. La chercheur Laurence O’Rouke de l’Agence Spatiale Européenne avait joué un rôle clef pour trouver le site d’atterrissage final, et elle était depuis déterminée à trouver ce second point d’impact. « C’était important de trouver ce point d’impact car les capteurs à bord de Philae nous ont indiqué qu’il s’est un peu enfoncé lors de l’impact, et a donc probablement dévoilé la glace primitive caché sous la surface, nous donnant ainsi un accès inestimable à de la matière vielle de plusieurs milliards d’années », a expliqué la chercheuse.

C’est en combinant les données du magnétomètre de Philae et les images de la caméra Osiris de Rosetta que les chercheurs sont parvenus à trouver le point sur une zone surnomée "Skull" (le Crâne). Avec beaucoup d’imagination, la zone fait en effet penser à un crâne vu de face, et dont les deux yeux ont été créés lors de l’impact de Philae. Les données montrent que la surface de la comète est très tendre car la sonde s’est enfoncée de 25 cm. La porosité de cette zone a été évaluée à 75%, une valeur concordante avec celle estimées pour l’ensemble de la comète. Ceci montre que la structure de la comète en surface est comparable à l’intérieur.

Recevez Ciel & Espace pour moins de 6€/mois

Et beaucoup d'autres avantages avec l'offre numérique.

Voir les offres

Nous avons sélectionné pour vous

  • Le Starship de Space X réussit son premier atterrissage

    Après quatre essais manqués, un premier prototype du vaisseau Starship a réussi à se poser sans dommage au terme d'un vol d'essai à 10 km d'altitude. Un succès encourageant pour Space X à qui la Nasa a confié la mise au point du module lunaire de son programme Artemis ; un module qui n'est autre que le Starship lui-même.

  • La Chine lance le premier module de sa grande station spatiale

    Une fusée Longue Marche 5B a lancé ce 29 avril 2021 l’élément central de ce qui deviendra la station spatiale chinoise, constituée de plusieurs modules.

  • Sur Mars, Perseverance vu du ciel par Ingenuity

    Lors de son troisième vol dans l’atmosphère raréfiée de Mars, le petit hélicoptère Ingenuity a pris une photo en couleur sur laquelle on aperçoit le rover Perseverance, à distance.