Le JWST découvre de nouveaux indices de collisions planétaires autour de l’étoile Fomalhaut

Crédit : NASA/ESA/CSA
Grâce à sa sensibilité et à sa précision en infrarouge, le télescope spatial James Webb offre une nouvelle vision du système de l’étoile principale du Poisson austral. Dans le sillage de planètes déjà constituées, les collisions entre corps célestes semblent se multiplier.
Il y a du grabuge autour de l’étoile Fomalhaut. En tournant le télescope spatial James Webb (JWST) vers ce système jeune de 400 millions d’années situé à 25 années-lumière, les astronomes ont découvert trois ceintures de débris planétaires et, probablement, les effets d’une collision entre deux planétoïdes. C’est que l’environnement immédiat de cet astre de presque deux fois la masse du Soleil est une fabrique de planètes en pleine effervescence. Des anneaux et des planètes Déjà, il y a plusieurs années, le télescope spatial Hubble et le réseau d’antennes Alma avaient permis de révéler un anneau de matière supposé abriter une infinité d’astéroïdes et de poussière. Le JWST a produit une image de cette structure d’un rayon de 133 unités astronomiques
Il y a du grabuge autour de l’étoile Fomalhaut. En tournant le télescope spatial James Webb (JWST) vers ce système jeune de 400 millions d’années situé à 25 années-lumière, les astronomes ont découvert trois ceintures de débris planétaires et, probablement, les effets d’une collision entre deux planétoïdes. C’est que l’environnement immédiat de cet astre de presque deux fois la masse du Soleil est une fabrique de planètes en pleine effervescence.

Des anneaux et des planètes Déjà, il y a plusieurs années, le télescope spatial Hubble et le réseau d’antennes Alma avaient permis de révéler un anneau de matière supposé abriter une infinité d’astéroïdes et de poussière. Le JWST a produit une image de cette structure d’un rayon de 133 unités astronomiques...
Recevez Ciel & Espace pour moins de 6€/mois

Et beaucoup d'autres avantages avec l'offre numérique.

Voir les offres

Nous avons sélectionné pour vous

  • Découverte de deux trous noirs supermassifs sur le point de fusionner

    Pour la première fois, une image prise avec le télescope spatial James Webb montre deux trous noirs supermassifs très proches l’un de l’autre. La scène, qui se déroule à des milliards d’années-lumière, donne un indice sur le processus de formation des trous noirs qui occupent le centre de nombreuses galaxies.

  • Problème de propulsion pour Bepi-Colombo en route vers Mercure

    La sonde européenne en route vers Mercure fait face à un souci : ses propulseurs ioniques ne fonctionnent plus à pleine puissance. L’Agence spatiale européenne tente de déterminer l’origine du problème qui, pour l’heure, ne devrait pas menacer le prochain survol de la première planète du Système solaire.

  • Les trous noirs sont en une du Ciel & espace 595, en kiosque le 15 mai

    Au sommaire du magazine Ciel & espace de juin-juillet 2024 : les trous noirs tout proches de nous ; la bataille des géants entre l’ELT européen et le TMT américain ; l’abbé Lacaille, l’explorateur du ciel austral ; le test de la lunette Askar FRA400…