Le film de nuit d’un télescope de 28 mètres : HESS II

Au cœur de la Namibie se dresse le plus grand télescope optique du monde : son miroir de 28 m de diamètre lui fournit une surface collectrice de 600 m² ! Ce monstre dédié à l’étude des rayons gamma donne la mesure des télescopes géants de demain. Ciel & Espace s’est rendu sur place pour le filmer en train d’observer.
Installé au beau milieu de la savane namibienne, un réseau de cinq télescopes observe les faibles gerbes de lumière bleue associées à l'entrée de rayons gamma dans la haute atmosphère. Il est constitué de quatre télescopes de 12 mètres de diamètre — Hess I en place depuis  2004 —, rejoints depuis 2012 par un télescope géant de 28 mètres : Hess II.

Retrouvez aussi notre reportage complet “Hess, un éclaireur dans la savane”, dans le Ciel & Espace n°557, janvier-février 2018, disponible dès maintenant sur notre kiosque numérique.

Le film de nuit Nous avons eu la chance de filmer ces télescopes de nuit en train de pointer leur cible. En effet, leurs détecteurs sont tellement sensibles qu’il n’est pas possible de réaliser ce genre d’images en temps...
Recevez Ciel & Espace pour moins de 6€/mois

Et beaucoup d'autres avantages avec l'offre numérique.

Voir les offres

Nous avons sélectionné pour vous

  • Alexei Leonov, premier piéton de l’espace, est mort

    Le 18 mars 1965, vêtu de son scaphandre, il avait été le premier humain à sortir de son vaisseau spatial pour flotter librement dans l’espace. Le Russe Alexei Leonov, qui avait aussi participé à la mission Apollo-Soyouz en 1975, est mort à l’âge de 85 ans.

  • Matière noire : donnez votre corps à la science !

    Vous n’avez pas encore été transpercé par une particule de matière noire macroscopique ? Si elle existe, c’est donc qu’elle fait plus de 50 kg ! Tel est le résultat d’une étude très sérieuse qui considère le corps humain comme… un détecteur de matière noire.

  • La sonde Juno sauve sa mission grâce à une manœuvre inédite

    Pour éviter l’ombre de Jupiter, Juno a dû allumer ses moteurs pendant plus de 10 heures afin de changer de trajectoire. Une manœuvre risquée mais réussie qui prolonge la mission autour de la planète géante.