Le film de nuit d’un télescope de 28 mètres : HESS II

Au cœur de la Namibie se dresse le plus grand télescope optique du monde : son miroir de 28 m de diamètre lui fournit une surface collectrice de 600 m² ! Ce monstre dédié à l’étude des rayons gamma donne la mesure des télescopes géants de demain. Ciel & Espace s’est rendu sur place pour le filmer en train d’observer.
Installé au beau milieu de la savane namibienne, un réseau de cinq télescopes observe les faibles gerbes de lumière bleue associées à l'entrée de rayons gamma dans la haute atmosphère. Il est constitué de quatre télescopes de 12 mètres de diamètre — Hess I en place depuis  2004 —, rejoints depuis 2012 par un télescope géant de 28 mètres : Hess II.

Retrouvez aussi notre reportage complet “Hess, un éclaireur dans la savane”, dans le Ciel & Espace n°557, janvier-février 2018, disponible dès maintenant sur notre kiosque numérique.

Le film de nuit Nous avons eu la chance de filmer ces télescopes de nuit en train de pointer leur cible. En effet, leurs détecteurs sont tellement sensibles qu’il n’est pas possible de réaliser ce genre d’images en temps...
Recevez Ciel & Espace pour moins de 6€/mois

Et beaucoup d'autres avantages avec l'offre numérique.

Voir les offres

Nous avons sélectionné pour vous

  • Un nouveau scénario pour la naissance de Jupiter

    Sans les 320 masses terrestres de Jupiter, le Système solaire n'aurait pas le même visage. Et pourtant, les astrophysiciens ne comprennent pas vraiment comment la planète géante s'est formée. Un nouveau scénario entend lever le mystère.

  • On sait enfin ce qui a dessiné une grande comète sur le sol lunaire

    Observée depuis longtemps, étudiée depuis l’orbite par astronautes et satellites, l’étrange formation blanche Reiner Gamma vient enfin de révéler son origine.

  • Soyouz MS 10 échoue à rejoindre l’ISS

    Les astronautes Alexeï Ovchinin et Nick Hague, partis ce 11 octobre 2018 de Baïkonour à bord du Soyouz MS10 ont dû revenir sur Terre prématurément, seulement quelques minutes après leur lancement à cause d’une défaillance de leur fusée.