La Terre vue par une voyageuse interplanétaire

La Terre vue par la sonde Osiris-Rex le 22 septembre 2017. © Nasa Goddard Space Flight Center/Univ. of Arizona
En passant au ras de notre planète le 22 septembre 2017, la sonde américaine Osiris-Rex a pris un cliché qui montre l’océan Pacifique et l’Australie.

Le 22 septembre 2017, un peu plus d’un an après son lancement en direction de l’astéroïde Bennu, la sonde Osirix-Rex était seulement à quelques milliers de kilomètres de la Terre… Et elle prenait ce cliché de la planète tout entière.

Le fait a de quoi surprendre mais c’est un grand classique en matière de vol interplanétaire. Partie le 8 septembre 2016, Osiris-Rex a d’abord accompli une orbite autour du Soleil avant de revenir naturellement au voisinage de la Terre.

Sa vitesse était déjà élevée mais, en venant frôler la planète, elle a profité de son énergie gravitationnelle pour accélérer encore et se propulser vers Bennu, qu’elle doit rejoindre en 2018 pour lui prélever quelques grammes de roche (retour sur Terre des échantillons prévu en 2023).

Nouveau portrait de la planète bleue

Lors de cette approche, le 22 septembre, la caméra d’Osiris-Rex a pris ce cliché depuis une distance de 170000 km. Le Pacifique occupe tout le centre du disque planétaire. Sur les bords, on reconnaît l’Australie (en bas à gauche) et la péninsule mexicaine de Basse-Californie (en haut à droite).

Les franges noires du haut de l’image sont dues à des temps d’exposition très brefs. La Terre est en effet bien plus brillante que l’astéroïde Bennu, aussi sombre que du charbon. Du coup, en visant la planète bleue, certains temps de pose ont été trop courts pour que toute la largeur de l’image soit enregistrée.

Recevez Ciel & Espace pour moins de 6€/mois

Et beaucoup d'autres avantages avec l'offre numérique.

Voir les offres

Nous avons sélectionné pour vous

  • Retour sur Terre pour trois astronautes de l’ISS

    La capsule Soyouz qui abritait Scott Tingle, Norishige Kanai et Anton Shkaplerov s’est posée sans encombre au Kazakhstan le 3 juin 2018 à 6h34, heure locale. Les trois astronautes ont passé 168 jours à bord de l’ISS.

  • Une étrange étoile à neutrons dans le Petit Nuage de Magellan

    L'observation par le satellite X Chandra du reste de supernova E0102 révèle une étrange configuration : pourquoi cette vaste structure est-elle décentrée par rapport à l'étoile à neutrons née de l'explosion ?

  • La baie du mont Saint-Michel depuis l’espace

    Un des sites touristiques les plus visités de France a été photographié par le satellite Sentinel-2 durant une marée descendante. La mission Sentinel-2 observe notre planète pour y recenser les stigmates du réchauffement climatique.