La source de neutrinos cosmiques enfin identifiée

Vision d’artiste d’un noyau actif de galaxie, aussi nommé blazar. © Desy/Science Communication Lab
D’où viennent les neutrinos qui bombardent la Terre en permanence ? Nous n’en connaissions jusqu’ici que deux sources : le Soleil et la supernova de 1987, dans le Grand Nuage de Magellan. Une enquête menée grâce au détecteur polaire IceCube et une batterie d’instruments au sol et dans l’espace a permis d’en découvrir une nouvelle, bien plus lointaine...
En ce moment même, un déluge de particules s’abat sur vous sans que vous en ayez conscience. Parmi elles se trouvent des neutrinos. Très abondantes, ces particules ne possèdent aucune charge et traversent l’Univers comme s’il était transparent. Ni la matière ni les champs magnétiques ne peuvent les dérouter, ce qui complique considérablement leur observation. Les neutrinos atmosphériques se forment lorsque des rayons cosmiques frappent l’atmosphère de la Terre.

Avec une énergie d’environ 1 TeV (1012 électronvolts), ces neutrinos formés à demeure sont relativement faciles à détecter. Les neutrinos cosmiques, eux, sont produits par des sources célestes lointaines, leur énergie est plus importante, et leur observation est plus ardue : parmi les 70 000 neutrinos...
Recevez Ciel & Espace pour moins de 6€/mois

Et beaucoup d'autres avantages avec l'offre numérique.

Voir les offres

Nous avons sélectionné pour vous

  • Vidéo : Les origines de l’Univers explorées avec Hervé Dole

    Hervé Dole étudie la formation et l'évolution des grandes structures (galaxies et amas de galaxies). Il participe notamment aux missions de l’ESA Planck et Euclid. En novembre 2018, il a exposé les récentes avancées dans notre connaissance de l’Univers lors des Rencontres du ciel et de l’espace (RCE).

  • Admirez l’éclipse totale de Lune du 21 janvier !

    Il faudra être un lève-tôt, ce lundi 21 janvier 2019, pour apercevoir la Lune plonger dans l’ombre de la Terre ! Un spectacle assez rare, étonnant et beau, à contempler pendant plus d’une heure en direction de l’ouest !

  • Enquête sur Asgardia : la première nation de l’espace intrigue

    Le Russe Igor Ashurbeyli a fondé voilà deux ans Asgardia, qui revendique 280 000 citoyens à travers le monde. Ce premier royaume spatial, en réalité surtout numérique, se veut pacifiste et humaniste et souhaite être reconnu par les Nations unies. Mais peut-on faire confiance à un ex-fabriquant de missiles ?