La sonde Maven est sur orbite martienne

Vue d'artiste de la sonde martienne Maven. Crédit : NASA's Goddard Space Flight Center

Après dix mois de voyage et 711 millions de kilomètres parcourus, la sonde américaine Maven s'est insérée en orbite martienne ce 22 septembre 2014, à 4h24.

Pendant sa mission d'une durée nominale d'un an, la sonde étudiera spécifiquement la haute atmosphère de la planète rouge.

L'un de ses objectifs est de comprendre comment Mars a perdu l'essentiel de son enveloppe de gaz, transformant la planète habitable qu'elle était il y a plus de quatre milliards d'années en désert sec et froid.

La sonde entre aujourd'hui dans une période de six semaines pendant laquelle seront testés ses huit instruments. Sa trajectoire va aussi être peu à peu modifiée, jusqu'à ce qu'elle atteigne son orbite finale, très elliptique.

À chaque révolution autour de la planète rouge, Maven (Mars Atmosphere and Volatile Evolution) s'approchera à seulement 150 km de la surface, puis s'en éloignera à 6000 km. Cette trajectoire lui permettra de sonder directement la haute atmosphère martienne, puis d'en capter le rayonnement ultraviolet dans sa globalité.

Cinq fois au cours de sa mission, Maven s'approchera par ailleurs jusqu'à 125 km de la surface martienne. Les scientifiques espèrent ainsi comprendre comment, sous l'effet du vent solaire, les gaz comme le dioxyde de carbone, l'azote ou la vapeur d'eau s'échappent de l'attraction martienne.

Après Mars Odyssey, Mars Reconnaissance Orbiter et Mars Express, Maven devient la quatrième sonde en service sur orbite martienne. Mangalyaan, lancée par l'agence spatiale indienne en novembre 2013, doit rejoindre cette flotte le 24 septembre 2014.

Recevez Ciel & Espace pour moins de 6€/mois

Et beaucoup d'autres avantages avec l'offre numérique.

Voir les offres

Commentaires

Nous avons sélectionné pour vous

  • Les nuages noctiluques font leur retour au crépuscule

    En juin et juillet, les longs crépuscules d’été réservent souvent une surprise : l’apparition d’étonnants nuages luminescents dans un ciel déjà sombre. Ces formations spectaculaires semblent surtout survenir en période de minimum d’activité solaire, et chacun peut les observer. C'est sans doute la dernière année favorable à leur observation avant 10 ans, donc profitez-en !

  • L’Europe pourrait construire son propre vaisseau spatial

    Serait-il possible de voir des astronautes s’envoler dans l’espace depuis la Guyane au sommet d’une Ariane 6 ? Toute la technologie nécessaire est déjà au point, répond l’étude du CNES présentée le 16 juin 2021 au forum GLEX sur l’exploration spatiale, à Saint-Pétersbourg.

  • Des complications pendant la sortie dans l’espace de Thomas Pesquet

    Au terme de leur sortie dans l’espace, Thomas Pesquet et Shane Kimbrough ne sont pas parvenus à déployer les panneaux solaires. Objectif manqué pour une mission qui a connu plusieurs couacs.