La société privée Blue Origin réussit son premier vol habité dans l’espace

L’aviatrice Wally Funk, 82 ans, à son retour au sol. © Blue Origin
La fusée New Shepard de la compagnie Blue Origin a réussi son premier vol suborbital habité. À son bord, le milliardaire Jeff Bezos et trois autres passagers ont pu expérimenter 4 minutes d’apesanteur.

Jeff Bezos peut être satisfait. Même s’il n’est pas le premier touriste à atteindre la frontière de l’espace (son rival Richard Branson l’a devancé d’une semaine), il aura cumulé quelques premières dignes de rester dans l’histoire spatiale, ce mardi 20 juillet 2021. La fusée New Shepard, de sa société Blue Origin, l’a propulsé à 107 km d’altitude en compagnie de trois autres personnes : son frère Mark Bezos, mais surtout Wally Funk (en photo ci-dessus à son retour) et Oliver Daemen qui deviennent, respectivement à 82 et 18 ans, la plus vieille et la plus jeune personne à s’être rendue dans l’espace. Si l’on tient compte de sa fortune, Jeff Bezos devient quant à lui la personne la plus riche à quitter l’atmosphère terrestre.

Un lancement sans histoire

L’équipage est monté à bord de la capsule installée au sommet de la fusée New Shepard seulement  30 minutes avant l’heure prévue du lancement. À 15 minutes du départ, les derniers techniciens ont évacué le site. Le compte à rebours a alors été mis en pause, le temps procéder à d’ultimes vérifications avant de la mise à feu. New Shepard a décollé à 15 h 12 heure française, avec une dizaine de minutes de retard par rapport à l’horaire initial, depuis la plateforme Launch Site One au Texas. Arrivé à la phase MECO (Main Engine Cut Off), environ 2 minutes 30 secondes après le décollage, à une vitesse maximale de 3595 km/h, le lanceur s’est détaché de la capsule et a ensuite entamé sa descente.

La fusée New Shepard, pendant son ascension le 20 juillet 2021. À son sommet, la capsule avec les quatre premiers touristes spatiaux de Blue Origin. © Blue Origin.

Quatre nouveaux astronautes

La capsule a poursuivi sur sa lancée jusqu’à une altitude de 107 km suffisante pour donner à ses passagers le titre d’astronautes (la limite, dite de Kármán, est fixée à 100 km). C’est bien mieux que le vol du SpaceShipTwo de Virgin Galactic, qui lui avait atteint 90 km. Les touristes spatiaux ont profité des joies de l’apesanteur pendant environ 4 minutes.

Le vaisseau est ensuite descendu en chute libre, puis sous ses trois parachutes pour un atterrissage à 26 km/h dans le désert. Une manœuvre bien maîtrisée, ponctuée par des embrassades euphoriques et un pouce en l’air victorieux du milliardaire. Le vol a duré 10 minutes et 10 secondes.Il a enfin permis à l'aviatrice chevronnée Wally Funk, qui avait été pressentie pour aller dans l'espace à la fin des années 1950, de réaliser son rêve.

 

Disponible actuellement en kiosque ou sur notre boutique web

Recevez Ciel & Espace pour moins de 6€/mois

Et beaucoup d'autres avantages avec l'offre numérique.

Voir les offres

Nous avons sélectionné pour vous

  • Podcast : Que signifie vraiment E=mc2 ?

    Trois lettres, un chiffre, un seul symbole mathématique : E=mc2 frappe par sa simplicité, mais sa signification est bien plus profonde qu’il n’y paraît. Comment l’équation découverte par Albert Einstein en 1905 a-t-elle transformé notre compréhension du monde ? Réponse en compagnie d'Alain Riazuelo, auteur de "Pourquoi E=mc2".

  • Starliner s'est amarré à l'ISS

    Le véhicule spatial habitable de Boeing, lancé ce 20 mai depuis Cap Canaveral (Floride), s’est correctement amarré à l’ISS à 2h28 (heure française) cette nuit. Une étape décisive dans sa qualification pour le vol habité.

  • Podcast : Dans le ciel du mois de mai 2022

    Un superbe rapprochement entre Vénus et Jupiter, des étoiles filantes, une éclipse de Lune, et bien d'autres jolis spectacles sont au programme du mois de mai 2022. Découvrez-les dans notre podcast !